Recherche

Les agences préfèrent Apple

Publié par le

Le Club des Annonceurs avec Limelight Consulting et l'hebdomadaire Stratégies, ont publié les résultats de l'étude : « C'est le monde à l'envers… les agences évaluent les annonceurs ».

  • Imprimer

9,5 sur 20, c'est la note que les agences donnent aux annonceurs sur 24 critères étudiés. Pas fameux, mais pas catastrophique non plus. En réalité, par rapport à 2007 (9,8/20), il n'y a que peu d'évolution. Le Club des Annonceurs, en partenariat avec Limelight Consulting et l’hebdomadaire Stratégies, ont toutefois voulu en savoir plus à travers la 2e édition de leur étude, « C’est le monde à l’envers… les agences évaluent les annonceurs ». Et en tête des attentes d'agences, deux éléments :  la capacité des annonceurs à accepter une rémunération cohérente avec la prestation et une meilleure qualité des briefs. Néanmoins, 70% des agences interrogées sont satisfaites de leur relation avec les annonceurs, et 75%, de la confiance qu'ils leur accordent. Les deux acteurs ont simplement besoin de s’entendre sur leurs attentes prioritaires, et sur le sens qu’ils donnent aux notions de créativité et de conseil. Car les agences sont en fait très en dessous de la réalité concernant le niveau d’attente des annonceurs sur les quatre facettes de la créativité (inventivité, canaux, qualité de la création, créativité des stratégies). Du reste, l'étude montre que les annonceurs n'ont pas tous la même place dans la tête et dans le cœur des agences. Ainsi, en réponse spontanée, les annonceurs les plus connus des agences sont, par ordre décroissant, Renault, Orange, Coca-Cola, SFR et Danone. Apple, Orange, Air France, Volkswagen, Nike ou encore la SNCF font, par ailleurs, partie des marques avec qui elles souhaiteraient travailler.