Recherche

Les Français inquiets concernant les jouets "made in China "

Publié par le

Selon l'étude TNS Sofres pour Casino et L'Hémicycle, les Français ont été fortement marqués par les multiples retraits de jouets, fabriqués en Chine, durant l'été.

  • Imprimer

95 % des Français ont été marqués par les rappels de jouets fabriqués en Chine durant l'été, selon l'étude TNS Sofres pour Casino et L'Hémicycle. Toutes les catégories sociales et classes d'âge, dont 99 % des 50-64 ans, en ont en effet entendu parler. En comparant le degré d'importance du pays de fabrication, dans leur acte d'achat, pour trois types de produits (vêtement, appareil technologique et jouet), il est apparu que 66 % des Français considèrent ce facteur comme "important " ou "très important" quand ils achètent un jouet, contre 60 % quand ils acquièrent un appareil technologique et 57 % un vêtement. L'attention portée à ce critère est marquée avec beaucoup plus d'intensité lors de l'achat d'un jouet : 42 % des Français le considèrent comme "très" important, contre 30 % pour un appareil technologique et 26 % pour un vêtement. Par ailleurs, les femmes se montrent plus sensibles au pays d'origine du jouet : quasiment la moitié d'entre elles (48 %) le considèrent comme "très important" (36% des hommes) et 71% "très" ou "assez " important, contre 62 % des hommes. Cette forte proportion peut s'expliquer dans leur implication, plus courante, dans ce type d'achat. Les catégories aisées se montrent plus soucieuses dans ce domaine avec 48 % de jugements "très important" contre 40 % pour les catégories modestes. Les plus jeunes (50 % des 18-24 ans sur le total d'importance) y portent moins d'attention que les plus âgés (75 % des 50- 64 ans et 67 % des plus de 65 ans). Ces résultats soulignent l'importance du "made in" quel que soit le produit considéré. Cette importance de l'origine du produit reste tout de même à relativiser au regard des autres critères pouvant entrer en compte dans l'acte d'achat (prix, esthétique, marque et... choix ).