Recherche

Les Français accros de l'automédication

Publié par le

L'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) relève que les ventes de médicaments non remboursables sont en hausse de 4%.

  • Imprimer

Crise économique oblige, le secteur du médicament a connu des difficultés en 2008 en perdant 0,3% de chiffre d'affaires. Malgré cela, le marché de l'automédication, qui englobe les médicaments à Prescription Médicale Facultative (PMF) remboursables et non remboursables, se porte plutôt bien. Il est en progression de 2,5% en volume et 2,7% en valeur par rapport à 2007. Et, pris indépendamment, les médicaments à PMF non remboursables et non prescrits, progressent, eux, de 3,4% en volume et 4% en valeur. À cela, l’Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) apporte une explication : le déremboursement des veinotoniques, qui ont par ailleurs contribué à renforcer la présence des médicaments de la famille “circulation” dans le top 10 des classes thérapeutiques les plus vendues. En tête, les voies respiratoires (Dolirhume, ProFervex, Oscillococcinum, Drill), suivis des voies digestives (Citrate de Bétaïne Upsa), des antalgiques et de la dermatologie. Du reste, l'Afipa s'est réjoui des résultats 2008 du libre accès de certains médicaments au sein des pharmacies (26% le proposent déjà). En effet, son impact sur les ventes serait plutôt bénéfique : de l'ordre de +10% à +20%.