Recherche

Le téléchargement illégal s'est démocratisé chez les jeunes

Publié par le

40 % des 15 - 25 ans ont déjà téléchargé de la musique ou des films sur Internet sans s'acquitter des droits d'auteur, selon un sondage BVA pour Citato et Le Mouv'.

  • Imprimer

Un sondage, réalisé par BVA pour Citato et Le Mouv', révèle que, loin d'être réservé aux utilisateurs avertis d'Internet, le téléchargement illégal de musique ou de films est une pratique qui s'est démocratisée. Ainsi, 40 % des jeunes âgés de 15 à 25 ans ont déjà téléchargé de la musique ou des films sur Internet sans s'acquitter des droits d'auteur. Pour autant, la pratique du téléchargement illégal reste fortement corrélée avec le sexe et l'origine sociale des personnes interrogées. Le téléchargement illégal est beaucoup plus fréquent chez les jeunes hommes (47 % reconnaissent télécharger illégalement, contre 33 % pour les jeunes femmes) et au sein des catégories aisées (51 % des jeunes dont le chef de famille est cadre, au lieu de 31 % si celui-ci est ouvrier ; 45 % des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur, au lieu de 28 % des sans diplôme). Si la pratique du téléchargement illégal semble se banaliser, 60 % des jeunes admettent cependant que celle-ci représente un danger pour la création. 51 % reconnaissent que télécharger illégalement représente un risque pour l'économie des biens culturels. Seul un renforcement des sanctions financières serait susceptible de les inciter à moins télécharger, comme le reconnaissent 53 % d’entre eux.