Recherche

Le secteur de l'Entertainment a bien résisté en 2008

Publié par le

Selon Media Control GfK, le chiffre d'affaires de l'Entertainment n'a que très légèrement reculé en 2008 par rapport à 2007. Une situation générale qui cache des disparités par marchés.

  • Imprimer

Avec un chiffre d'affaires global de 8,03 milliards d'euros TTC en 2008, le secteur français de l'Entertainment n'a reculé que de 0,6 % par rapport à 2007, selon Media Control GfK International. Pour mémoire, ce secteur représentait 8,59 milliards d'euros en 2004. Mais cette bonne tenue générale en 2008 cache des situations contrastées selon les marchés.

Ainsi, le livre ne semble pas être particulièrement affecté par la crise. Sur l'année, il a enregistré un recul de 1,1 % en valeur, pour un chiffre d'affaires TTC de 4,055 milliards d'euros, et de 1,8 % en volume. Le livre reste un produit principalement acheté dans les circuits spécialisés (librairies et grandes surfaces spécialisées) qui représentent 76 % de la valeur, sachant qu'Internet est en progression avec une part de 6 %.

Le marché de la musique, quant à lui, poursuit sa baisse, passant sous la barre du milliard d'euros (913,5 millions TTC), soit -14,3 % par rapport 2007. La croissance du marché du téléchargement (61 M€ TTC, +46 % en actes d'achat) ne compensant pas la baisse des ventes de CD.

Avec 1,382 milliard d'euros TTC en 2008, le marché de la vidéo montre, selon l'institut, des signes prometteurs et ce, malgré une baisse de 7,5% en valeur et 5,5% en volume. Si le genre film s'est redressé, les séries télévision ont diminué, faute de gros potentiels. Les perspectives positives proviennent des ventes de vidéos en Haute Définition (Blu-ray), qui constituent déjà 16 % du chiffre d'affaires sur le segment du film d'action et connaissent une croissance plus rapide que le DVD lors de sa phase d'introduction sur le marché. La VOD (Vidéo On Demand) est également prometteuse, avec un marché à 53 millions d'euros TTC, que GfK voit doubler en 2009.

Enfin, le marché des loisirs interactifs enregistre une belle progression en franchissant la barre des 3 milliards d'euros TTC. Une croissance due à la très forte augmentation de tous les marchés hardware et software, à l'exception des CD-Rom qui poursuivent leur baisse entamée depuis plusieurs années. Il est vrai qu'en 2008, ce sont 49 % des Français qui ont joué avec ce type de produits. Parmi les segments les plus porteurs, l'institut cite le jeu en groupe (amis, famille), qui a réalisé 162 millions d'euros en 2008, les jeux avec accessoires (244 M€) et les jeux mobiles (550 M€ dont 78 M€ sur téléphones mobiles).

 

 

La démarche ethnomarketing

La démarche ethnomarketing

La démarche ethnomarketing La démarche ethnomarketing

Néologisme créé dans les années 1980, l'ethnomarketing a été développé et appliqué en particulier par O. Badot et J. F. Lemoine, dans le domaine [...]

Métier

Métier

Métier

En l’espace d’une décennie, le marketing a connu une série de mutations importantes. Cette évolution a des conséquences notables sur le management [...]

Withings marque son avance sur les objets connectés

Withings marque son avance sur les objets connectés

Withings marque son avance sur les objets connectés

Créée en 2008, Withings s'est imposée en quelques années comme l'une des références mondiales du marché de la santé connectée. Après la diversification [...]