Recherche

Le marché français du CRM devrait ralentir sa croissance en 2007

Publié par le

Une étude IDC confirme la relative bonne santé du marché français du CRM, un segment toujours en retard par rapport à l'ERP et le décisionnel.

  • Imprimer
IDC vient de publier une étude sur le marché français du CRM entre 2007 et 2011. Selon ce document, ce segment a connu une forte progression en 2006 (+7,3 %, soit 275 millions d'euros), un niveau jamais atteint par le CRM depuis le début des années 2000. Ce chiffre est comparable à l'évolution du marché des logiciels en France mais semble toujours éloigné de ceux des marchés des ERP et des outils décisionnels, lesquels enregistrent des croissances supérieures à 9 % ces dernières années. Toutefois, IDC relativise : le CRM français perdait 30 % en 2001 alors que l'ERP gagnait près de 10 % et la business intelligence plus de 27 %. Aujourd'hui, le secteur est toujours soutenu par les grands comptes (qui génèrent 60 % des ventes de licences) mais le mid-market le dynamise fortement. Ce dernier a crû en 2006 de 10 %, les PME représentant désormais près du tiers des ventes. Les secteurs d'activité français qui adoptent le plus de solutions CRM sont les entreprises financières (29 %), l'industrie (22 %), les communications (14 %) et la distribution (12 %).