Recherche

Le gratuit de Bolloré et du Monde enfin sur les rails

Publié par le

Préparé en grand secret, Matin Plus a diffusé son premier numéro le mardi 6 février à 350 000 exemplaires. Il vise la rentabilité d'ici six à sept ans.

  • Imprimer
Matin Plus, le quotidien gratuit créé par les groupes Bolloré et Le Monde avec la PQR (Midi Libre, Le Progrès, La Provence, Sud Ouest et La Voix du Nord) a diffusé son premier numéro le 6 février. Avec succès, selon Vincent Bolloré qui affirmait hier que les 350 000 exemplaires avaient été écoulés avant 8 h 30. Le nouveau quotidien, qui compte 28 pages et comporte quatre pages réalisées par Le Monde et Courrier International, se veut un gratuit de "rupture" avec ses concurrents. Imprimé dans un format demi-berlinois dans les imprimeries du Monde, il est divisé en sept parties : Région, France, Monde, Sports, Cultures-Télé, Programmes télé et Détente, avec une alternance de pages très visuelles et des articles de fond. La société, MatinPlus SA, détenue à terme à parité par les groupes Bolloré et Le Monde est, pour le moment, financée à 70 % par Bolloré. "Matin Plus mettra du temps avant de trouver son public, mais le groupe a l'habitude de travailler dans la durée", a annoncé Vincent Bolloré. Avec un budget annuel de 22 millions d'euros et une prévision de recettes publicitaires de 3 millions d'euros la première année (avec une augmentation de 5 millions par an), le groupe espère atteindre la rentabilité d'ici six à sept ans. Pour Jean-Marie Colombani, président du groupe Le Monde, "il s'agit de pérenniser les journaux du groupe" en incitant notammeent les lecteurs de Matin Plus à lire le quotidien du soir. D'ici peu, le réseau "Villes Plus", dont Matin Plus devient la tête de pont, devrait s'enrichir d'un Bretagne Plus qui couvrirait l'arc Atlantique.
Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Les DMP, quels investissements pour quel ROI?

Le 22 juin, l'IREP, le CESP et l'IAB consacraient leur journée à la mesure du digital. Avec un focus particulier sur le ROI du traitement des [...]