Recherche

Le géomarketing de plus en plus familier

Publié par le

Geoconcept vient de publier son deuxième rapport sur les tendances du géomarketing.

  • Imprimer
Dans le cadre de son utilisation, le géomarketing est toujours considéré comme un véritable outil d'analyse par la majorité des sondés (76 %) et comme un outil d'amélioration des performances (67,5 %). Il se confirme également être un puissant outil de communication (+ 16,6 % par rapport à 2006). Phénomène plus nouveau, il se présente désormais comme un outil de simulation (33,7 %). Cette tendance démontre que les professionnels ont davantage pris conscience de l'utilité des nouvelles fonctionnalités proposées. Plus qu'un effet de mode, le géomarketing suscite désormais un réel engouement puisque 78 % des sondés déclarent avoir déjà utilisé directement ou indirectement cet outil (+ 16,2% par rapport à 2006). Parmi eux, 37,5 % l'ont exploité pour optimiser le maillage d'un réseau de points de vente ; 31,3 % pour établir des ciblages précis lors d'opérations de marketing direct ; 22,5% l'ont employé dans le cadre de leur actions de communication interne et externe, 20 % lors de calculs d'objectifs de détermination de territoires de vente et, enfin, 11 % pour adapter leur offre au profil des consommateurs. On constate donc qu'au final, les principales tendances d'exploitation de 2006 se confirment, avec néanmoins une nouvelle donne, puisque l'emploi d'outils de géomarketing lors d'actions de communication croît de près de 8 % par rapport à l'an passé. Venant ainsi conforter l'idée, évoquée précédemment, que le géomarketing tend à se rapprocher du décisionnel.