Recherche

Le bio va continuer de séduire

Publié par le

Le cabinet d'analyse Precepta (groupe Xerfi) a publié une étude sur le marché des produits biologiques.

  • Imprimer

Malgré un environnement économique 2009 plutôt atone et une consommation alimentaire qui ne progressera que très peu d'ici à 2012 (+0,8% selon Precepta), la vente de produits biologiques devrait continuer de croître. En effet, selon l'étude “Le marché et la distribution de produits biologiques” publiée par Precepta (groupe Xerfi), en 2012 le marché du bio représentera 2,5% de la consommation des ménages. Soit près de 3,7 milliards d'euros. Cette croissance s'appuie sur deux moteurs forts : la montée de la consommation responsable et la poursuite des politiques d'élargissement des gammes de produits. Sur ce dernier point, le développement des MDD bio contribuera à une nouvelle augmentation de la part de marché des GMS à l'horizon 2012. Les enseignes les plus dynamiques sur ce credo sont Monoprix, Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc et Système U. Reste que l'expansion du marché est freinée par une problématique structurelle : le ratio capacité de production et approvisionnement des distributeurs, qui reste trop faible.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]