Recherche

Le SNCD et Signal Spam, partenaires dans la lutte anti-spam

Publié par le

Une convention vient d'être signée entre le Syndicat national de la communication directe et la plateforme nationale de signalement des spams précisant les conditions de leur intervention anti-spam.

  • Imprimer

Le jeudi 27 novembre, Roland André, président du SNCD, et Dominique Roux, président de Signal Spam, ont signé une convention de partenariat définissant les modalités d'intervention des deux institutions dans la lutte contre le spam.
En 2001, le SNCD, précurseur en matière de transparence et de droit de désinscription, a édité le premier code de déontologie de l'e-mailing. Complété en mars 2005 par le code de déontologie de la communication directe électronique, déclaré conforme par la Cnil, ce texte fait aujourd'hui référence au sein des professionnels de la communication directe électronique. C’est pourquoi le SNCD voit dans l’action de Signal Spam une continuité logique de sa démarche afin de répondre aux enjeux posés par le problème du spam.

La plateforme nationale Signal Spam a, pour sa part, été lancée en mai 2007. Elle permet aux internautes de signaler en un clic les courriers indésirables qu'ils reçoivent. Cette initiative, issue d'une concertation entre pouvoirs publics et professionnels de l'Internet, a été menée sous l'impulsion de la Direction du développement des médias (DDM). L'objectif de Signal Spam est de recueillir et traiter les plaintes des internautes puis de les rediriger vers les acteurs de la lutte contre le spam en fonction des missions et compétences de chacun, qu'il s'agisse des pouvoirs publics ou des professionnels de l'Internet.
Depuis l'inauguration de ce service, près de 45 000 internautes se sont inscrits et plus de 12 millions de messages indésirables ont été ainsi mentionnés à Signal Spam. Aussi, la coopération active entre le SNCD et Signal Spam prend tout son sens.

La convention de partenariat entre les deux institutions prévoit notamment :

  1. La mise en place de la boucle de rétroaction, développée par Signal Spam, auprès des entreprises-partenaires, membres du SNCD, qui permettra aux utilisateurs d'Internet de faire valoir leur droit d'opposition. Concrètement, l’utilisation du bouton Signal Spam par un internaute va générer automatiquement un signalement au niveau de la plateforme de Signal Spam, qui le retransmettra à l’émetteur du message, c'est-à-dire au routeur-partenaire. Ce dernier aura contracté avec le responsable du traitement et pourra assurer la prise en compte du droit d’opposition,
  2. La publicité de la boucle de rétroaction par le SNCD auprès de l’ensemble de ses membres,
  3. La désignation de correspondants au sein des deux organismes partenaires et le principe de rencontres régulières pour garantir l’efficacité du partenariat.
La B to B timelime

La B to B timelime

La B to B timelime La B to B timelime

Découvrez en une infographie les événements stratégiques d'une entreprise et les signaux d'affaires qu'ils apportent.

Comment réussir avec un marketing responsable?

Comment réussir avec un marketing responsable?

Comment réussir avec un marketing responsable?

A l'occasion de l'événement Adetem Marketing Factory, organisé par l'association nationale du marketing, le 24 novembre, le défi d'un marketing [...]

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: plus de 3 utilisateurs sur 4 skippent le format Trueview [...]

C3I Day !

C3I Day !

C3I Day !

La Journée nationale des études se transforme et devient le C31Day : Connaissance, Insights, Intelligence, Innovation by Adetem/UDA. Cette 12ème [...]

L'Europe dit définitivement non au spam

L'Europe dit définitivement non au spam

L'Europe dit définitivement non au spam

Le feuilleton opt-in/opt-out dans l'Union européenne est terminé. Une directive a été choisie, qui opte pour le pur opt-in. Reste maintenant [...]

Spam

Spam

Spam