Recherche

Le Hard Discount à la baisse

Publié par le

Pour la première fois depuis plusieurs années, le Hard Discount a perdu des clients en 2006, selon une étude TNS Worldpanel. Sa part de marché fléchit en valeur (13,1 % versus 13,2 % en 2005 des sommes dépensées en produits de grande consommation et alimentation au sein des grandes et moyennes surfaces).

  • Imprimer
Selon une étude TNS Worldpanel, 68,5% des ménages français fréquentent au moins une fois dans l'année une enseigne de Hard Discount (HD), une fréquentation pour la première fois en baisse, malgré les efforts soutenus des enseignes pour ouvrir de nouveaux points de vente (258 en 2006). La fidélité des clients du Hard Discount, par contre, reste stable, de même que le nombre de visites (19,6 par an) et le montant du panier moyen (22 €). La contre-offensive des grandes surfaces pourrait ainsi avoir porté ses fruits et les investissements publicitaires des hard discounters ne semblent pas avoir réussi à contrebalancer cette riposte. Ainsi, en 2006, malgré des investissements publicitaires en hausse de 10 % (146 millions d'euros), toutes les enseignes de HD connaissent une désaffection de la part des consommateurs, notamment en raison du faible choix de produits. L'image du circuit se dégrade auprès des consommateurs (propreté des magasins, qualité des produits). Ils sont également beaucoup moins satisfaits du passage en caisse, or la rapidité des courses dans le HD constitue une forte motivation pour les clients. En 2006, Lidl, avec 4,1% de PDM, et Aldi, avec 2,2 %, ont la même progression de part de marché (+ 0,1 point). Après avoir recruté de nouveaux clients en 2005, Lidl stabilise sa clientèle et la fidélise. Ed consolide sa part de marché (PDM 2006 : 2,3 %), l'enseigne ne perd pas de chiffre d'affaires sur ses concurrents HD et augmente le nombre de ses clients. Leader Price, lui, voit sa part de marché baisser (PDM 2006 : 3,1%). Malgré l'ouverture de 58 points de vente, l'enseigne perd des clients et la fidélité de sa clientèle est en repli. Pour 2007, les résultats de Lidl sur le premier trimestre ouvrent cependant de nouvelles perspectives. Les gains de part de marché obtenus par Lidl, depuis qu'elle a introduit de nouvelles marques nationales dans ses magasins, pourraient bien inciter d'autres enseignes de Hard Discount à suivre cette stratégie. Les marques nationales qui se sentent un peu "boudées" actuellement par les hypermarchés et supermarchés pourraient, de leur côté, être séduites par cette ouverture.
[Retailoscope] Lidl : du hard au smart discount

[Retailoscope] Lidl : du hard au smart discount

[Retailoscope] Lidl : du hard au smart discount [Retailoscope] Lidl : du hard au smart discount

C'est un cas d'école. Le chantre du hard-discount Allemand, Lidl, a opéré un repositionnement radical. Il est passé du "hard" discount au "smart" [...]

Lidl ose la pub comparative

Lidl ose la pub comparative

Lidl ose la pub comparative

Lidl, en pleine mutation vers une montée en gamme, veut montrer son nouveau visage, loin du hard-discount. Une stratégie lacée en 2012 et qui [...]

Gifi digitalise ses points de vente

Gifi digitalise ses points de vente

Gifi digitalise ses points de vente

Avec une centaine de magasins déjà équipés d'écrans, Gifi, numéro 1 du discount digitalise ses magasins. Installés à des endroits stratégiques, [...]

Du “terrain de jeu” au “grand cirque”

Du “terrain de jeu” au “grand cirque”

Du “terrain de jeu” au “grand cirque”

Le hard discount a chamboulé le monde de la grande distribution. Innovacorp, société de conseil et d'études marketing, fait le point.

Le Hard-Discount toujours dynamique

Le Hard-Discount toujours dynamique

Le Hard-Discount toujours dynamique

147 magasins supplémentaires, 9,5 % de parts de marché valeur sur le total grande distribution : le Hard-Discount a poursuivi sa progression [...]

Go Sport, à vos marques

Go Sport, à vos marques

Go Sport,   à vos marques

A l'heure où la grande distribution ne jure que par les MDD, où les hard discounters mettent à mal les marques nationales, Go Sport parie, [...]

Le non-consommateur

Le non-consommateur

Le non-consommateur

Infidèle, zappeur, accro au hard discount, adept du concept