Recherche

Lancement du premier baromètre de l'intrusion

Publié par le

ETO a confié à Market Audit, la réalisation d'une étude pour déterminer jusqu'où les consommateurs sont prêts à aller dans leur relation avec une marque.

  • Imprimer
Les nouvelles technologies (RFID, Internet, caddie intelligent) permettent aux annonceurs de récolter une multitude d'informations comportementales sur les consommateurs qui, de leur côté, sont de plus en plus enclins à se livrer sur les habitudes d'achat en échange de cadeaux et autres réductions. Pour autant, on assiste aujourd'hui à un effet de saturation vis à vis des sollicitations par email, téléphone ou SMS et à une augmentation des craintes vis à vis des abus relatifs à la gestion des données personnelles. Pour déterminer jusqu'où les clients sont prêts à s'investir dans une relation avec une enseigne et quels sont leurs canaux privilégiés, ETO a fait réaliser une étude afin d'expliciter les attentes et les craintes des consommateurs vis à vis du marketing direct. Les premiers résultats démontrent ainsi que 83,6% des clients se déclarants satisfaits de la manière dont les enseignes communiquent avec eux mais ils sont 66,1% à trouver que ces dernières ne les informent pas assez sur l'utilisation de leurs données. 66% des consommateurs sont d'accord pour que les annonceurs connaissent leurs fréquences d'achats mais ils sont 77,4% à être dérangés par le fait que des informations les concernant soient enregistrées dans des fichiers. Quant à l'e-mail, il arrive en tête de leurs canaux privilégiés (91,3%) suivi de près par le courrier postal (85%). En revanche, ils sont 67,3% à déclarer ne pas vouloir recevoir de SMS. Enfin, 82,8% estiment qu'un site Internet est important dans la relation avec une enseigne et peut modifier leur comportement d'achat mais seuls 7,8% déclarent la même chose d'un blog.
Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]