Recherche

La morosité se confirme

Publié par le

Selon l'étude Groupe Casino / TNS Sofres / L'Hémicycle, la rentrée est placée sous le signe de la morosité.

  • Imprimer
Quel est le moral des Français ? Quel regard portent-ils aujourd'hui sur l'évolution de leur niveau de vie ? A l'occasion de cette rentrée 2005, l'enquête Casiono / L'Hémicycle / TNS Sofres révèle des résultats édifiants. Les Français ont ainsi le sentiment majoritairement partagé que " les gens comme eux vivent moins bien qu'avant". Ce n'est pas là une nouveauté : depuis 1981, il s'agit d'un sentiment dominant. Mais ce qui est surprenant aujourd'hui, c'est le niveau atteint : 70 % des Français perçoivent en effet une dégradation. Les optimistes sont bien minoritaires : seuls 14 % des Français pensent que "les gens comme eux vivent mieux qu'avant". 65 % des Français estiment que depuis un an, leur pouvoir d'achat a diminué (soit une progression de 16 points par rapport à 2002), contre 8 % seulement qui déclarent qu'il a augmenté et 27 % qui jugent qu'il est resté stable. Les ménages qui comportent au moins un actif ont une inquiétude sur le pouvoir d'achat qui ressort nettement : "avoir une augmentation de salaire" est la première préoccupation , avec 48 % de citations. Cette préoccupation distance nettement celle de "garder mon emploi" qui recueille 36 % de citations.