Recherche

La Caisse d'Epargne s'implante dans Second Life

Publié par le

La banque s'affiche sur trois supports d'affichage virtuels : une campagne sur 100 panneaux 4 x 3, 100 colonnes Morris et sur le réseau Matrix .

  • Imprimer
La Caisse d'Epargne devient le premier annonceur sur Webia, réseau pionnier d'affichage structuré dans Second Life. La Caisse d'Epargne crée également son espace dédié aux échanges entre avatars, personnages virtuels des utilisateurs de Second Life. Le 11 juin, la banque a fait ses premiers pas dans le monde parallèle de Second Life en s'affichant sur trois supports d'affichage virtuels : une campagne sur 100 panneaux 4 x 3, 100 colonnes Morris, et sur le réseau Matrix – dispositif permettant de diffuser des messages lumineux, projetés sur le ciel de Second Life. Ce nouveau dispositif de communication structuré offre une visibilité importante par la localisation stratégique de ses supports. Cet investissement publicitaire d'un nouveau genre est également quantifiable, car chaque panneau, colonne ou projection est tactile et renvoie les internautes sur l'espace Caisse d'Epargne. Inauguré également le 11 juin, l'espace Caisse d'Epargne dans Second Life se présente comme un lieu convivial pour les avatars. Il propose une diffusion à la demande du film publicitaire consacré au marché des jeunes, la distribution gratuite de tee-shirts virtuels aux couleurs de la campagne actuelle (à l'instar de ce qui se pratique en street marketing), ainsi qu'une boîte à idées faisant appel aux suggestions des visiteurs virtuels pour l'évolution de la présence de la Caisse d'Epargne dans Second Life. Ces outils de communication complètent la politique de communication 360° de la Caisse d'Epargne, affirmant ainsi le dynamisme de son positionnement en tant que banque innovante.
Les 7 règles d'or de l'asile colis

Les 7 règles d'or de l'asile colis

Les 7 règles d'or de l'asile colis

Avec un taux d'ouverture de quasi 100%, l'asile colis permet d'éviter tous les barrages et outils de blocage dont dispose aujourd'hui le consommateur. [...]