Recherche

Kiala et les NMPP se pressent de développer les points de livraison

Publié par le

Grâce à ce partenariat, Kiala va doubler son nombre de points relais avec un objectif de 6 800 relais fin 2010.

  • Imprimer

C'est une première dans l'univers des points relais en France. Un acteur majeur du secteur, en l'occurrence Kiala, vient de s'allier avec le groupe NMPP spécialiste de la distribution et de la commercialisation de la presse écrite. Avec ce partenariat, Kiala a choisi de se rapprocher des NMPP avec l’ambition de quasiment doubler son réseau de points de livraison dans les douze prochains mois avec 3 000 nouveaux relais Kiala d’ici fin 2010. Ce réseau comptera alors 6 800 points de livraison en France.
La technologie Kiala équipera l’ensemble des nouveaux relais afin de garantir l’uniformité du service et le respect des procédures. L’ensemble des services Kiala (livraison, retour, échanges 1 pour 1, paiement contre remboursement) seront ainsi disponibles dans ce nouveau réseau. La portée de cet accord, d’une durée de dix ans, aura de nombreuses répercussions positives dépassant la seule dimension économique des deux sociétés.
À noter que cette nouvelle alliance ne remet pas en cause le partenariat principal de Kiala avec Mondial Relay. Cette alliance comporte un effet de levier considérable pour Kiala. En s’appuyant sur les tournées de livraisons existantes du réseau NMPP, Kiala peut ainsi ouvrir trois fois plus de points que si la société avait procédé à cet élargissement avec un acteur traditionnel qui génère des coûts de livraison dédiés uniquement à l’activité de livraison de colis. Dans une démarche traditionnelle, seuls 1 000 relais auraient pu être ouverts, contre 3 000 via cet accord original. Grâce à cette densification, 83% de la population des agglomérations françaises aura un relais Kiala à moins de cinq cents mètres, contre 58% avant.
« Avec le distributeur de presse, nous nous adressons à un commerce idéal, propre, avec des espaces de stockage importants », note Denis Payre, président de Kiala. "Les marchands de journaux bénéficieront d'un revenu additionnel, mais aussi d'une hausse de trafic en magasin et donc d'un accroissement des ventes", résumé pour sa part Rémy Pflimlin, directeur général des NMPP.