Recherche

Joker mixe qualité et petit prix

Publié par le

La marque de jus de fruits prend un nouvel engagement, celui des prix bas.

  • Imprimer

Si la qualité de ses produits était mise en valeur depuis novembre 2008 avec des engagements comme cueillir les fruits à maturité, les presser en moins de 24h ou encore jamais de sucres ajoutés, Joker mise cette fois sur l’argument prix. Pour sa gamme “Le Fruit”, un nouveau film devrait voir le jour avec une promesse : toute la qualité Joker dans un jus à petit prix.
BETC Euro RSCG, chargée de la mise en œuvre de la campagne, a confié la mise en images de cette nouvelle obsession au réalisateur Joachim Mazeau. Le principe général reste le même que précédemment : un film typographique qui engage la marque par écrit auprès de ses consommateurs, à la manière d’un contrat. A noter quelques évolutions majeures comme l’utilisation d’un personnage pour véhiculer l’engagement de la marque. De plus, le ton est encore plus connivent et proche du consommateur.
La bande-son de ce film va aussi surprendre : le titre “Need you tonight” du groupe INXS, apporte non seulement du dynamisme et du renouveau à la marque mais également de la proximité avec le consommateur grâce à ce “tube” qui parle à tous.

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Les difficultés qui touchent le secteur de la mode à petit prix (fermeture de nombreux magasins du groupe Vivarte, notamment) perdurent. L'enseigne [...]

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

Les 10 idées marketing (7-11 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: des licornes font office de chauffeurs Uber pour Coca-Cola, [...]

Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data

Kiabi passe en mode Big data

Le pionnier français du prêt-à-porter à petits prix a été la première enseigne du secteur à initier, en 2016, un Big Data Challenge. Une expérience [...]

Objets connectés : les Français encore frileux

Objets connectés : les Français encore frileux

Objets connectés : les Français encore frileux

Les objets connectés semblent encore avoir du mal à convaincre les Français. Principaux problèmes ? Le prix, l'obsolescence des technologies [...]