Recherche

J'avoue... j'ai un compte aux 3 Suisses (pas vous ?)

Publié par le - mis à jour à
J'avoue... j'ai un compte aux 3 Suisses (pas vous ?)

Sur la page Facebook des 3 Suisses, on peut lire un aveu .. celui d'une cliente qui "avoue avoir un compte aux 3 Suisses". Rebondir sur l'actualité politique - aussi polémique soit-elle - est un ressort très utilisé par les marques pour créer de l'empathie.

  • Imprimer

Le 11 avril dernier, les équipes web des 3 Suisses postent sur Facebook un aveu qui fait le buzz : "J'avoue ... j'ai un compte aux 3 Suisses ! (pas vous ) " 814 commentaires plus tard la marque nordiste s'offre une jolie pub.

L'affaire Cahuzac en particulier - et la politique en général - inspire les créatifs de tous poils et les marques se jouent de cette actualité très polémique... Gageons que certaines rebondiront sur la fameuse "liste " des biens des ministres publiée ce jour en fin d'après midi.

Nous avions décrypté ce phénomène bien connu dans la publicité et qui s'intensifie avec le net, dans un Décryptage paru dans Marketing Magazine

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche
Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Le compte à rebours avant Noël s'est enclenché... et, avec lui, son lot de publicités de marques toujours plus léchées. Emarketing.fr vous offre [...]

Facebook Live : les grandes lignes

Facebook Live : les grandes lignes

Facebook Live : les grandes lignes

Avec Facebook live, Facebook compte épater ses utilisateurs. Le module qui est déjà très populaire dans certaines contrées du monde reste néanmoins [...]

Alain Lévy, le data driven p-dg

Alain Lévy, le data driven p-dg

Alain Lévy, le data driven p-dg

Alain Lévy, patron de Weborama, a la data chevillée au corps. Celui qui a fait de son entreprise une "data driven company" compte bien insuffler [...]