Recherche

Haut niveau d'audience et progression de la publicité sur le petit écran

Publié par le

Entre janvier et septembre, les individus de 4 ans ou + ont regardé la télévision 3 h 21 par jour, selon le SNPTV. Les annonceurs ont investi 3,87 milliards d'euros dans les écrans des chaînes hertziennes nationales.

  • Imprimer
Au cours des neuf premiers mois de l'année, la durée d'écoute de la télévision auprès des individus âgés de "4 ans et +" a été de 3 h 21 min en moyenne chaque jour, selon le Syndicat national de la publicité télévisée. Une durée d'écoute qui a progressé de 20 minutes par jour en 10 ans. En septembre dernier, les annonceurs ont par ailleurs investi 495,6 milliards d'euros bruts pour promouvoir leurs produits et services sur les 6 chaînes hertziennes, soit une progression de 4,5 % sur un an (+ 21,3 millions d'euros). C'est le record asolu pour un mois de septembre. Chacun des trois premiers trimestres de l'année 2006 a ainsi été positif en termes d'investissements publicitaires TV avec une progression de + 2,2 % au 1er trimestre, + 10,5 % au 2ème et + 4,3 % au 3ème. Au global entre janvier et septembre, les investissements publicitaires bruts TV ont atteint 3.87 milliards d'euros soit une progression de 5,9 % sur un an (+ 216,2 millions d'euros bruts). Ces neuf premiers mois de l'année 2006 sont marqués par la montée en puissance des annonceurs des Télécommunications (en hausse de 17,5 % en septembre 2006), aujourd'hui troisième famille à la télévision, après les secteurs de l'Alimentation (en hausse de 13,5 % sur le mois de septembre 2006) et de l'Hygiène-Beauté (en croissance de 10,9 % en septembre 2006 vs septembre 2005). Parmi les autres plus fortes hausses sectorielles d'investissements TV, on compte également les services (303,9 M€ soit + 28,5 %), l'édition (372,6 M€, soit + 30,0 %), la pharmacie-médecine (86,5 M€ soit + 37,8 %) et les équipements matériel sport (29,6 M€, soit + 42,8 %). 829 annonceurs ont communiqué sur 3 189 produits ou services pour un budget moyen investi par produit de 1 214,9 K€. A noter également qu'entre janvier et septembre 2006, le nombre de messages de parrainage TV est en hausse de 5,5 %.