Recherche

Good action se positionne sur l'éthique

Publié par le

L'association prend désormais le statut de régie, comme filiale du groupe ETO.

  • Imprimer

Jusqu'alors constitué en association, Good Action prend désormais le statut de régie en devenant une filiale d'ETO. Cette régie se veut "éthique" dans le sens où sa gestion des espaces publicitaires sera dirigée à 80% vers des plateformes web, elles-mêmes à 80% dédiées au développement durable et à la solidarité.

Les annonceurs peuvent cibler, de façon classique, des sites ultra-spécialisés dans le développement durable, mais ils peuvent aussi contribuer au financement d'une action environnementale ou humanitaire. Ainsi, ils versent un euro à une ONG ou à une association choisie par le site éditeur à chaque fois que leur bannière de publicité est vue 1000 fois. Les ONG peuvent également diffuser gratuitement leur message. S'il le souhaite, l'éditeur peut également reverser tout ou partie de ses revenus au financement d'actions solidaires.

Le système est basé sur l'autorégulation. Pas de charte de bonne conduite donc, ce sont aux webmasters partenaires de la régie de décider s'ils diffusent les publicités proposées ou non.

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]