MENU
Recherche

Facebook: les recettes publicitaires dépassent 1,29 milliard de dollars

Publié par le
Facebook: les recettes publicitaires dépassent 1,29 milliard de dollars

Les achats d'espaces publicitaires sur Facebook atteignent les 1,3 milliard de dollars en 2010, selon eMarketer.

  • Imprimer

Le cabinet de consulting estime les recettes publicitaires de Facebook à 665 millions de dollars pour 2009 et 1,3 milliard cette année. Ce chiffre devrait atteindre 1,76 milliard en 2011. Rien qu'aux États-Unis, les annonceurs ont investi 835 millions de dollars cette année sur le réseau, pour un total de 1,68 milliard sur l'ensemble des médias sociaux.

«Les marques annonceurs ont fait de Facebook un passage obligé. L'achat d'espace se développe rapidement et l'audience de masse ne peut plus être ignorée. Lorsque des groupes comme Procter & Gamble sont arrivés sur Facebook, les autres ont suivi», affirme Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer. Parmi les autres acteurs du Net, Microsoft et Yahoo! ont généré chacun 3 milliards de dollars de recettes publicitaires en 2009, et Google un impressionnant 25 milliards.

Facebook redouble d'imagination pour monétiser son audience de 500 millions d'utilisateurs. Si le réseau social représente 16% des impressions digitales, cependant, son taux de conversion ne s'élève qu'à 5%. Le challenge pour le réseau est donc de démontrer aux annonceurs que les utilisateurs Facebook sont une audience qualifiée pouvant justifier des investissements publicitaires. Le site n'hésite pas à utiliser les recommandations des utilisateurs pour les transformer en publicité. Par exemple, si vous écrivez sur votre mur que "Starbucks fait les meilleurs cafés du monde", cette affirmation sera ensuite convertie en publicité s'affichant dès que la recherche porte sur Starbucks. Une démarche intrusive pour certains, ce dont Mark Zuckerberg, son créateur, se défend, affirmant même avoir créé un nouveau paradigme pour la publicité: «Au lieu d'être vantés par les annonceurs, les marques et produits sont aujourd'hui recommandés par vos propres amis. C'est tout le contraire d'une intrusion.»

Yahoo! avait proposé 1 milliard de dollars pour le rachat de Facebook, offre refusée par Mark Zuckerberg, lequel a ensuite préféré céder 1,6% de la société à Microsoft pour 264 millions. Ainsi, Microsoft évalue Facebook à 15 milliards de dollars, chiffre disproportionné pour nombre d'analystes. À titre de comparaison, Twitter est évalué à 10 fois moins, Zygna, l'éditeur du jeu Farmville, est quant à lui évalué à 2,6 milliards, et LinkedIn à 1 milliard.