Recherche

Essai transformé pour les retombées économiques de la Coupe du Monde de Rugby

Publié par le

Le Comité d'Organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2007 a mandaté en juin 2006 la Chaire Européenne de Marketing Sportif de l'Essec afin de réaliser une étude pour "évaluer les retombées économiques de la Coupe du Monde en France", notamment au niveau national et local. Les principaux résultats.

  • Imprimer
Une étude réalisée par deux professeurs et deux étudiants de l'Essec, entre septembre 2006 et avril 2007, permet d'estimer à plus de 1,23 million le nombre de personnes assistant à au moins un match de la Coupe du Monde de Rugby. Ainsi, plus de 275 000 spectateurs étrangers (soit 22 % des spectateurs) hors accompagnants, soit un total de 350 000 visiteurs étrangers, sont attendus en France à l'occasion de l'événement. Au total, environ 1,5 milliard d'euros seront injectés dans l'économie nationale par ces spectateurs à travers leurs dépenses d'hébergement, de restauration, de transport et de consommation diverse. De plus, les 260 millions de téléspectateurs attendus en France (notamment dans les fêtes organisées dans les villes autour des retransmissions de matchs) injecteront environ 2 milliards d'euros dans l'économie à travers les dépenses additionnelles des fans autour de l'événement. Par ailleurs, l'organisation stricto sensu de l'événement générera environ 250 millions d'euros de retombées pour la France (billetterie, partenariats marketing et médias), dont 80 % via le Comité d'Organisation. Les retombées avant et pendant la Coupe du Monde s'élèvent ainsi à environ 4 milliards d'euros, qui profiteront à l'ensemble des régions françaises.