Recherche

En volume, les biens culturels dématérialisés dépassent les biens physiques

Publié par le | Mis à jour le
En volume, les biens culturels dématérialisés dépassent les biens physiques

58 % des Français se procurent légalement ou illégalement des produits culturels dématérialisés (musique, livres numériques, vidéos, applis...) selon le baromètre semestriel REC+ de l'institut GfK.

  • Imprimer

Si la grande majorité des Français (91 %) continue d'acheter des biens culturels physiques comme des livres et des CD, ils sont parallèlement 58 % à se "procurer" légalement ou illégalement des produits dématérialisés, selon le baromètre semestriel REC+ de l'institut GfK diffusé en exclusivité par l'AFP.

Au cours des 12 derniers mois, 91 % des Français indiquent avoir acheté des biens culturels physiques, que ce soit des livres papier (80 % d'entre eux en ont acheté au moins un), des CD audio (64 %), des supports vidéo (64 %) ou des jeux vidéo (49%). Mais dans le même temps, 58 % des interviewés avouent s'être également "procurés" – de manière légale et/ou illégale – des biens dématérialisés, comme de la musique (pour 45 % d'entre eux), des livres numériques (16 %), des vidéos (30 %) ou encore des applications et jeux pour mobiles (31 %). « En termes de volume, les biens dématérialisés dépassent de loin les biens physiques », à 62 % contre 38 %, résume Laurent Donzel, directeur des Marchés Entertainment GfK Consumer Choices France.

Secteur par secteur, en termes de budget, le livre papier reste largement majoritaire face à son équivalent numérique (98 % contre 2 %). Côté musique, les Français en écoutent 12 h 02 chaque semaine : la radio et la TV occupent la moitié de ce temps (6 h 02), suivies par les CD (3 h 19), la musique téléchargée (1 h 24) et la musique en "streaming" (écoute en direct, 1 h 17). Le budget annuel en musique reste presque entièrement consacré à l'achat de CD, à 88 %, laissant une part congrue à la musique téléchargée légalement (8 %) et au streaming (4 %).

Le visionnage vidéo occupe pour sa part 3 h 40 du temps hebdomadaire des Français, qui consacrent 60 % de leur budget de ce segment aux DVD. Enfin, les interviewés indiquent consacrer 10 h 14 par semaine aux jeux vidéo, que ce soit depuis l'ordinateur (40 % du temps consacré), la console de jeu de salon (24 %), la console portable (15 %) ou un smartphone (13 %). Les sondés jouent encore très peu sur tablette (7 %). Si 23 % indiquent ne jamais jouer, les "gros joueurs" – qui avouent jouer plus de 14 heures par semaine – représentent 22 % du panel.

Méthodologie : 2 311 interviews réalisées en quatre modules communs :
• Temps consacré aux loisirs ;
• Produits culturels achetés ou acquis ;
• Connaissance des nouvelles technologies ;
• Équipements du foyer.
Et un module ciblé sur les fans de musique (575), livres (578), vidéo (574) et jeux vidéo (584).

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche