Recherche

Clap de fin pour Camif Particuliers

Publié par le

Camif Particuliers a été placée lundi en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce de Niort. Sa maison mère, Camif SA, a pour sa part été placée en redressement judiciaire.

  • Imprimer

Camif Particuliers a été placée lundi en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce de Niort entrainant la suppression de 780 emplois et la disparition de son célèbre catalogue de vente par correspondance créé en 1947. Camif SA, la maison mère de Camif Particuliers dont elle détient 34 %, a été, pour sa part, placée en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois.

Ces deux entités du groupe Camif s'étaient déclarées jeudi en cessation de paiement en raison de “tensions de trésorerie” conjuguées avec les effets de la crise économique. La liquidation judiciaire survient moins d'une semaine après l'annonce par La Redoute de son intention de supprimer 672 emplois d'ici à quatre ans dans le cadre d'un vaste plan de relance face au “déclin de la vente par correspondance traditionnelle”.