Recherche

Business Objects veut séduire les PME

Publié par le

L'éditeur propose au mid-market BO Crystal Décisions Standard Edition.

  • Imprimer
Les outils décisionnels se démocratisent. Et les PME, vivier considérable de nouveaux clients, seront sans nul doute les premières à en profiter, car les éditeurs de solutions investissent actuellement pour les séduire avec des offres toujours plus attractives. Etayant ce mouvement de fond, Business Objects vient de dévoiler sa nouvelle offre, Crystal Decisions Standard Edition, une version automatisée et simplifiée de la suite décisionnelle phare de l'éditeur franco-américain, Business Objects XI, dont elles partagent les bases techniques. Naturellement compatible avec les outils Microsoft (Office, Sharepoint), largement présents dans les PME, Crystal Decisions S.E. intègrent deux briques technologiques facilitant l'accès aux données : BO Web intelligence, pour visualiser et analyser les données via une simple interface Web, et Crystal Xcelsius, pour manipuler facilement curseurs, indicateurs et autres modèles de simulation. Afin de mieux pénétrer ce marché, Business Objects s'appuiera commercialement sur un réseau de 2300 partenaires et revendeurs spécialisés.
Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]