Recherche

Bon 1er trimestre pour les investissements publicitaires en presse

Publié par le

Selon Yacast, la presse réalise un chiffre d'affaires publicitaire de 999,5 M€, en progression de 4,4 % par rapport à l'an dernier.

  • Imprimer

Avec un bon démarrage au premier trimestre (+4,4 %), la presse obtient un CA publicitaire de 999,5 M€, selon Yacast (le 1er trimestre 2007 par rapport au 1er trimestre 2006 affichait un C.A. publicitaire en progression de +1,2%). Au détail mensuel, l’évolution du CA du média presse progresse de +8 % en janvier, +7 % en février et de seulement +0,5 % en mars, soulignant un mois difficile pour le média.
La presse quotidienne enregistre le meilleur résultat avec une progression de son CA publicitaire brut de +11,3 % et 399 M€ de recettes publicitaires. Si les 13 titres de la PQN payante progressent de +6,1 % en valeur et reculent de –11,6 % en volume, ce sont les 4 titres de la PQN gratuite qui enregistrent les meilleures progressions avec +35,8 % en valeur et +14,3 % en volume. En détail, le podium en presse quotidienne revient au GIE PQR66, Le Figaro et Le Monde avec respectivement 95 M€ investis (+20,2 %), 56 M€ (-7,2 %) et 53 M€ (+2,3 %).
Le presse magazine quant à elle voit son CA publicitaire progresser faiblement de +0,2 % à 600,5 M€, tandis que le nombre d’insertions publicitaires recule de –2,3 %, soit 26 246 publicités diffusées.
Le podium concernant les recettes publicitaires de la presse magazine revient aux segments presse féminine, presse télévision et presse news, avec respectivement 134 M€ investis (+2,4 %), 110 M€ (-13,4 %) et 107 M€ (+7,5 %). Les 3 magazines les plus investis sont : Elle avec 32 M€ (+0,5 %), TV Magazine avec 25 M€ (-18,2 %) et L’Express avec 24 M€ (+15,5 %).

Sur le podium sectoriel, la première place revient à la famille automobile & transport avec 136 M€ investis (+14,8% soit un gain pour le média de +17,6 M€), puis la famille habillement & accessoires avec 108 M€ (+12,6% soit un gain de +12,1 M€) et la famille distribution avec 99 M€ (+6,7% soit un gain de +6,2 M€).

Parmi les annonceurs réduisant leurs investissements, on note par exemple Volkswagen (-19,2%), Leclerc (-45,4%) ou encore L’Oréal (-23,2%), largement compensées par des hausses comme celles de Renault (+15,7%), Peugeot (+16,4%), la Caisse d’Epargne (+2616%) ou encore Fiat (+116,1%). Le top 20 annonceurs se solde sur un bilan très positif à +46,3%, très au-dessus de la moyenne (à +4,4%) du média presse.