Recherche

2007: une année publicitaire morose

Publié par le

Petite année pour les investissements publicitaires quadrimédias (hors Internet). Alors qu'ils enregistraient une progression de 9% en 2006, ils n'ont augmenté que de 2,8% en 2007.

  • Imprimer

L'année 2007 s'est conclue avec des investissements publicitaires quadrimédias (hors Internet) en hausse de 2,4% en valeur, contre 9 % l'an dernier, et de 10,2% en volume (53 millions de messages publicitaires), selon l'institut Yacast.

C'est le cinéma qui enregistre la croissance la plus importante avec un chiffre d'affaires en hausse de 9,8%, à 14 091 M€. En télévision, la progression (+7% de CA ) a été tirée en grande partie par les chaînes du câble, de la TNT et du satellite (+50,1 % en valeur et +20,5% en volume), alors que les chaînes hertziennes sont en quasi stagnation (+0,6% en valeur et –1,2% en volume). Stagnation aussi pour la presse et même recul pour les investissements publicitaires en radio (–2%). En effet, si la presse quotidienne affiche un chiffre d'affaires de +1,7%, grâce à l'activité des gratuits, les magazines enregistrent eux une baisse de 0,9%. Quant à la radio, les généralistes progressent de 1,9% mais les FM reculent de 5,8%.

Côté annonceurs, ils sont 13 050 à avoir communiqué sur ces quatre médias en 2007, soit une progression de 3% par rapport à l'an dernier. Le top 20 représente 19,4% du volume global du chiffre d'affaires publicitaire quadrimédia (+0,9%). Renaut (231 M€), Procter&Gamble (184 M€) et Leclerc (172 m€) sont les trois premiers annonceurs de 2007.

Les principales familles publicitaires en hausse sur le top 10 sont (par ordre décroissant d'investissement): l'alimentation, avec un chiffre d'affaires en hausse de 6,3%, l'automobile/transport (+2,4%), la distribution VAD (+17,7%), la toilette beauté (+3,2%), les établissements financiers et assurances (+8,6%), la culture et les loisirs (+15,5%) et l'habillement accessoires (+7,2%). En baisse en revanche: les télécommunications (–9,1%), l'édition (–21,3%) et l'information média (–2,6%).