Recherche

20% des vacanciers français se soucient de l'environnement

Publié par le

Selon le baromètre Opodo 2009, 20% des vacanciers français se préoccupent d'écologie. Néanmoins, la crise freine leur passage à l'acte.

  • Imprimer

Dans le cadre de son baromètre annuel (réalisé par le cabinet Raffour Interactif), Opodo a posé la question suivante aux Français partis en vacances en 2008 : “Le réchauffement climatique de la planète vous incite-t-il (ou non) à organiser vos vacances de façon à limiter l'émission de gaz à effet de serre ?”. En comparant les données entre 2008 et 2007, on constate que la proportion de Français partis qui ne s'en préoccupent pas a augmenté de 4 points en 2008 à 80% de “Non”, contre 76% en 2007.
La prise en compte effective du réchauffement climatique dans l’organisation des vacances demeure donc limitée. Effet probable de la crise, si cette prise de conscience environnementale est présente, le passage à l’acte est freiné par le pouvoir d’achat. 
Parmi les Français partis qui se disent sensibles au problème du réchauffement climatique (soit 20% de ceux partis en 2008), les actions concrètes qu’ils sont prêts à mettre en œuvre en 2009 dans le cadre de leurs séjours de loisirs et ce, par ordre de préférence, sont les suivantes : choisir, lorsque cela est possible, le mode de transport le moins polluant ; réserver un hébergement en privilégiant les hôtels, résidences, gîtes, campings qui respectent des normes environnementales ; partir moins souvent ; verser, pour chacun de leurs trajets de tourisme, une compensation financière carbone. Mais ces tendances pourraient s'accentuer, car 23% des Français partis qui, à date, ne cherchent pas à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, pensent le faire à l'avenir.