MENU
Recherche

« La stratégie web doit s'inscrire sur le long terme »

Publié par le | Mis à jour le
Yann Gourvennec, directeur du Web et social média d'Orange
Yann Gourvennec, directeur du Web et social média d'Orange

Interrogé par Hervé Bloch, dans son livre "Tout savoir sur l'acquisition et la fidélisation en ligne", Yann Gourvennec, le directeur du Web et social média d'Orange explique comment, avec son équipe, il anime le site Orange.com ainsi que tous les espaces associés sur les médias sociaux.

Quels sont les grands défis marketing et communication de votre entreprise dans les années à venir ?
Nous sommes à la fois dans une période de crise et de maturité, les budgets doivent donc être optimisés, c’est un défi d’envergure pour tous les responsables numériques.
En ce qui concerne les médias sociaux, va se poser la question de leur utilité et des mécaniques à mettre en place pour en tirer profit ; il faut donc passer d’une logique en silo où les acteurs développent des masses de fans sur des sujets plus ou moins intéressants pour initier des discussions passionnantes et jouer sur les mécaniques de partage des médias sociaux. C’est un sujet qui concerne toutes les entreprises.

Qu'est-ce que cela implique ?
Il faut remettre les médias sociaux au cœur d’une logique de contenus de marque et revenir aux fondamentaux du Web social qui sont ceux du “bouche à oreille” (Word of mouth marketing).
Ce travail est nécessaire avant de faire de l’acquisition. Le vrai enjeu, à terme, c’est la socialisation des sites web. Orange.com compte, en moyenne, 40 000 visites par jour et, parfois, beaucoup plus.
Le domaine du site a été déposé en 1993. Aujourd'hui,  il affiche un ranking de 7 sur Google : c’est un véritable capital. L’objectif consiste à capitaliser sur tous les contenus créés au cœur du site web : blogs, réseaux sociaux… pour créer un effet boule de neige. Trop de responsables marketing dispersent leurs ressources et se trouvent ainsi obligés de faire de l’acquisition en masse pour créer du trafic

Comment travaillez-vous ?
Nous faisons un peu de publicité pour mettre en avant nos contenus et les faire connaître, mais ce n’est pas