Recherche

BuzzCity voit la pub sur mobile croître à toute vitesse

Publié par le - mis à jour à
KF Lai, le p-dg de BuzzCity.
KF Lai, le p-dg de BuzzCity.

Selon la régie publicitaire, l'essor des smartphones - partout dans le monde - dope inévitablement la publicité sur mobile. En conséquence, BuzzCity estime que le m-commerce est sur la bonne voie.

  • Imprimer

Selon le dernier rapport trimestriel de BuzzCity, relatif aux mois de janvier, février et mars 2012, rendu public en France aujourd'hui, les téléphones intelligents continuent de séduire le grand public un peu partout dans le monde, et, par conséquence, la publicité mobile gagne du terrain.

La régie publicitaire dit avoir livré, au 1er trimestre 2012, plus de 45 milliards de bannières publicitaires. En volume, la progression s’élève à 95 %.entre les trois premiers mois de l’année et la même période en 2011.
Pour la régie, cette augmentation sur le marché français est directement corrélée à la progression sensible des smartphones qui totalisent aujourd’hui plus de 28 % du parc de téléphones portables.

Pour les prochains mois, BuzzCity prévoit une hausse de la publicité sur mobile sur le marché latino-américain avec trois pays en tête du hit-parade : l'Argentine (+ 206 %), le Costa Rica (+ 52 %) et le Venezuela (+ 6 %).

BuzzCity identifie également les pays où l'adoption du mobile est de plus en plus forte, en l’occurrence le Royaume-Uni, l'Afrique du Sud et le Nigeria. En outre, certains pays comme le Kenya, le Pakistan et l'Argentine ont une croissance à trois chiffres dans ce domaine.

Pour BuzzCity, cette arrivée des smartphones va forcément impacter le marché du m-commerce, notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Arabie Saoudite, au Mexique, en Thaïlande et en Afrique du Sud.

"Les smartphones et leurs fonctionnalités facilitent la vie quotidienne des consommateurs. Grâce à ces outils, ils peuvent rester connectés, explique KF Lai, le p-dg de BuzzCity, Aujourd'hui, le challenge des marketeurs est de tirer parti intelligemment de cette consommation de contenus, d'applications, etc.".

Toujours selon le patron de BuzzCity, "Les commerçants vont vouloir être présents sur le mobile et faciliter le paiement sur ce terminal. Mais, il faut absolument tenir compte de la diversité des outils : PC, TV, téléphone, tablettes...). Le défi le plus important - pour les développeurs, comme pour les marketeurs - consistera à veiller à la performance de leur site et/ou applications et d’unifier la navigation des utilisateurs".