MENU
Recherche

L'EBG joue les entremetteurs entre les start-up et les grands groupes

Publié par le | Mis à jour le
Claire Veignant,responsable de la commission start-up et du développement de l'EBG
Claire Veignant,responsable de la commission start-up et du développement de l'EBG

Le Club d'affaires propose un programme entièrement dédié aux start-up. L'objectif est de rapprocher les jeunes pousses des grands comptes, adhérents à l'EBG. L'organisation reste, ainsi, fidèle à sa vocation : favoriser le networking et la circulation des connaissances.

Après un premier test concluant sur le thème du retail en mai, le programme start-up de l'Electronic Business Group (EBG) démarre officiellement le 4 octobre avec une commission sur le phénomène des box qui sera suivie en novembre, par un focus sur le créneau de la consommation collaborative et l'économie du partage. " Nous avons reçu plus de 450 candidatures depuis le mois de mars, explique Claire Veignant, responsable de la commission start-up et du développement de l'EBG. Nos adhérents sont très demandeurs de ce type d'événements pour leur veille sur l'innovation ". Le club d'affaires compte aujourd'hui 600 membres, uniquement des grands comptes dont la quasi totalité des entreprises du SBF120. Le but du programme est clairement de rapprocher ces sociétés des start-up.

Si Claire Veignant recherche les start-up intéressantes, l'EBG reçoit aussi les candidatures via son site internet (pour déposer une demande, il suffit de remplir le formulaire). La start-up doit remplir plusieurs critères : avoir moins de 5