Recherche

Stylist lance sa quotidienne généraliste

Publié par le - mis à jour à
Stylist lance sa quotidienne généraliste

L'hebdomadaire gratuit de presse féminine annonce le lancement, le 16 avril, de "La List", une newsletter d'information et de bons plans, envoyée 5 jours sur 7.

  • Imprimer

La List, la quotidienne du magazine freemium Stylist débarque en France, le 16 avril. Soit presque deux ans, jour pour jour, après l'arrivée de l'hebdomadaire féminin gratuit de mode, culture, beauté et société, dans les rues. Une innovation rupturiste ? "La List capitalise sur l'identité de Stylist, son ton décalé et son approche transgénérationnelle, explique Gwenaëlle Thebault, directrice générale et éditrice de Stylist, à l'occasion de la conférence de presse de lancement. Mais, il s'agit bien d'un nouveau modèle, qui sera, encore une fois, une rupture dans l'environnement médiatique féminin."

La List, newsletter quotidienne généraliste, développée pour Smartphones et tablettes (mais aussi ordinateur), et carte digitale de Stylist, s'inspire de son homologue anglaise, Emerald Street, lancée en 2011, et forte d'une progression flèche à faire pâlir d'envie n'importe quel concurrent : multiplication de chiffre d'affaires par 3,5 en quatre ans, passage du nombre de lecteurs de 65 000 à 115 000 sur la même période, et rentabilité atteinte en seulement deux ans. "Nous avons une ambition similaire, annonce Gwenaëlle Thebault, avec un objectif de 40 000 lectrices la première année, soit 10 % de la diffusion de notre magazine - distribué à 407 500 exemplaires, NDLR - et 100 000 abonnés en année trois."

La List... de courses ?

La List : le titre de la quotidienne évoquerait plutôt le nom d'une "shopping list", que celle d'un média. Mais, qu'en est-il ? Six modules par jour, en moyenne, compose la newsletter, envoyée chaque jour, à l'exception du week-end, à 11 h 30 - avant l'heure du déjeuner, la tranche horaire de pic de fréquentation sur les réseaux sociaux. "La quotidienne commence par un billet d'humeur, un point de vue sur l'actualité, précise Violaine Schutz, rédactrice en chef de Stylist.fr. Nous allons mixer des news courtes culturelle, mode, lifestyle, société, en fonction des événements du jour, et différentes de ce que les lectrices peuvent lire dans le magazine." De l'information, donc, avant tout. "Nous sélectionnons et parlons de ce qui nous plaît et que nous avons testé, complète Audrey Diwan, directrice éditoriale du magazine, qui précise, encore : Notre objectif est de réagir à l'actualité, avec toujours ce décalage entre le texte et les photographies, et l'humour qui nous caractérise".


Gratuit, le média ne peut pas, pour autant, faire l'impasse sur la publicité - au contraire. "Nous portons un soin particulier aux annonceurs, commente Gwenaëlle Thebault. Ainsi, il n'y aura pas plus d'un annonceur par newsletter. Et nous intégrerons également des native advertising." A prévoir, également, beaucoup de call to action, "pour s'informer et acheter", souligne Audrey Diwan. À l'instar du module "shopping" qui pointera vers les sites e-commerce, ou, encore de l'incontournable dernier module de la newsletter - présent chaque jour - "C'est cadeau", espace de bons plans de la rédaction ou de promotion, également relayés par les partenaires - Airbnb, Le BonBon, par exemple. Comme le magazine, la quotidienne a été pensée pour garantir aux marques de l'émergence et de la génération de trafic en points de vente. Du marketing one-to-one, assumé.

La fiche technique de Stylist

Date de création : 2 013

407 500 exemplaires distribués par semaine

Des lectrices urbaines, CSP +, et exclusives : 35 % d'entre elles ne lisent plus la presse

19 pages de publicité par numéro, en moyenne ; soit + 48 % par rapport à la première année