MENU
Recherche

Télévision connectée : un fort taux d'équipement mais un usage limité

Publié par le - mis à jour à
Télévision connectée : un fort taux d'équipement mais un usage limité

68 % des téléspectateurs français possèdent une télévision connectable à Internet. Si les usages s'intensifient, ils demeurent limités par l'existence de nombreux freins selon l'étude de CCM Benchmark.

  • Imprimer

Un taux d'équipement élevé mais une faible utilisation : c'est le paradoxe français relevé par CCM Benchmark dans sa dernière étude " TV connectée et multi-écrans : la télé connectée vue par ses utilisateurs " dévoilée le 4 février dernier. Si 68 % des sondés ont une TV connectée, seuls 26 % utilisent ses services quotidiennement et 33 % plusieurs fois par semaines. Toutefois, " les usages se sont nettement intensifiés ", souligne Auriane Guzzo, chef de projet études chez CCM Benchmark : on enregistre une hausse de +19 points par rapport à 2013 chez ceux qui l'utilisent quotidiennement. Parallèlement, seuls 9 % n'ont jamais fait appel aux services connectés de leur télé, contre 23 % l'an dernier ".

Spécificité française liée au marché des opérateurs télécoms et aux offres "triple et quadruple play", 59 % des téléspectateurs accèdent aux services connectés via leur box ADSL (Livebox, Freebox...). 9 % ont une télévision connectée ou une " smart TV " qu'ils branchent directement sur Internet, 6 % se connectent via une console de jeu ou un lecteur Blu-ray et 2 % via un boîtier indépendant de la télévision (Google TV, Apple TV...).

La télévision de rattrapage (catch-up TV ou replay), les infos sur les programmes ou le guide des programmes et l'écoute de la musique figurent parmi les services les plus populaires avec un taux d'utilisation respectivement de 73 %, 64 % et 55 %.

Pour beaucoup des sondés, la télévision reste associé à un moment de détente et de passivité, peu propice à une navigation active : " 68 % regardent la TV pour se détendre et ne souhaitent pas utiliser des applications à ce moment-là ", indique l'étude. Ils sont nombreux également, et notamment chez les moins de 35 ans, à ne pas trouver les services intéressants et les applications accessibles par télécommande peu adaptées à la télévision. D'autres invoquent des difficultés techniques pour accéder aux services connectés. Révélateur de ce relatif engouement pour la télévision connectée, 40 % disent n'avoir pas l'intention de changer de téléviseur pour une TV connectée. Il semblerait enfin que l'essor du second écran éclipse celui du téléviseur connecté : pour accéder à des services interactifs et connectés, les téléspectateurs plébiscitent davantage leur smartphone, tablette ou PC. Cette importance croissante du multi-écran dans la consommation de la télévision est particulièrement notable chez les moins de 35 ans : 53 % utilisent systématiquement ou fréquemment leur tablette devant la télévision. Un résultat à mettre en corrélation avec l'un des freins relevés dans l'étude : 11 % ne souhaitent pas que leur entourage voit ce qu'ils font sur Internet et préfèrent se connecter depuis un autre équipement.

L'enquête a été réalisée au mois de janvier 2014 auprès de 1 637 répondants issus d'un panel de consommateurs de CCM Benchmark.