Recherche

Patrick Holzman, directeur de CanalPlay : "Notre offre est la moins chère du marché"

Publié par le | Mis à jour le
Patrick Holzman, directeur de CanalPlay : 'Notre offre est la moins chère du marché'

Alors que Netflix ouvre aujourd'hui son service en France, son premier et plus gros concurrent français CanalPlay annonce des nouveautés d'ici la fin du mois et vante une offre plus compétitive. Interview de son directeur, Patrick Holzman.

  • Imprimer

Emarketing.fr : Combien d'abonnés CanalPlay compte-t-il ?

Patrick Holzman : CanalPlay compte aujourd'hui 520 000 abonnés, qui regardent en moyenne 35 programmes par mois. CanalPlay a recruté autant d'abonnés au cours des six derniers mois (200.000) qu'au cours de toute l'année dernière. L'offre a été lancée il y a trois ans : elle s'est déployée au fur et à mesure sur les box des opérateurs et dernièrement sur l'ensemble des devices mobiles.

Emarketing.fr : Netflix arrive avec un modèle qui fait ses preuves partout où il s'implante (prix bas, accès multidevice, service haute définition et catalogue XXL). Comment comptez-vous répondre à cette nouvelle concurrence ?

Patrick Holzman : Nous proposons l'offre la moins chère du marché. Canalplay est disponible sans engagement pour 7,99 €/mois (sur les appareils mobiles) et 9,99 €/mois sur l'ensemble des écrans. L'offre comprend la haute définition, cinq streaming simultanés et le download temporaire. Nous sommes plus compétitifs que Netflix qui facture à 11,99 euros par mois (1).

Par ailleurs, et j'insiste sur ce point, Netflix n'est pas disponible en télévision mais uniquement via Internet (2). A l'inverse, CanalPlay est distribué sur toutes les boxes FAI (3). Or, la très grande majorité des foyers français accèdent à la télévision par l'IPTV. Enfin, si la consommation de vidéos en mobilité et sur Internet augmente sensiblement, les contenus regardés sur l'écran du téléviseur demeure, et de loin, la norme et l'usage majeur.

Emarketing.fr : Quelles sont les nouveautés que présentera le service CanalPlay d'ici la fin du mois de septembre ?

Patrick Holzman : Dans les tous prochains jours, une nouvelle expérience utilisateur sera déployée sur les box FAI dont la Freebox. CanalPlay sera dotée d'une nouvelle interface que nous avons conçue pour une navigation encore plus fluide et performante.

Parmi les nouveautés qui arrivent ce mois-ci, le download-to-go permettra d'enregistrer un programme sur sa tablette ou son smartphone pour le regarder plus tard sans connexion (en avion, ou en train par exemple).


Emarketing.fr : Une des forces de Netflix est son algorithme de recommandation qui offre une personnalisation fine des contenus proposés. Qu'en est-il concernant CanalPlay ?

Patrick Holzman : Nous avons musclé notre moteur de recherche. Le moteur de recommandation de CanalPlay ne sera plus unique pour toute la famille, mais individuel. Chaque membre du foyer aura la possibilité de créer son propre CanalPlay. De cette façon, nous répondons à l'individualisation des usages et sommes en capacité de recommander des contenus personnalisés

Un second niveau prénommé "Suggest", permettra de proposer un choix de programmes en fonction des habitudes et goûts de chaque utilisateur. Les utilisateurs pourront découvrir des programmes via une recherche sémantique par mots-clés

Emarketing.fr : Netflix vise un tiers des foyers français d'ici cinq à dix ans. Cela vous semble-t-il un objectif réaliste ?

Patrick Holzman : Netflix arrive dans un paysage audiovisuel très développé. A l'inverse des Américains, les Français peuvent regarder la télévision gratuitement ; aux Etats-Unis, la télévision gratuite consiste à regarder des films entre les publicités. C'est pour cette raison que Netflix s'est lancé sur le slogan suivant : " De la télévision dans publicité et pas chère ".

L'offre de séries et de films disponible gratuitement via l'ensemble des chaînes de la TNT est relativement importante. De plus, la télévision de rattrapage est aujourd'hui rentrée dans les usages des téléspectateurs alors que le replay, gratuit en France, est payant aux Etats-Unis. Pour résumer, le niveau d'offre et de service français en matière de films et de séries est très élevé et qualitatif . Le contexte dans lequel Netflix veut s'implanter est donc très différent et pénétrer le marché français n'y sera pas simple.

Emarketing.fr : Combien de programmes proposez-vous sur CanalPlay et quels sont vos projets pour enrichir le catalogue ?

Patrick Holzman : Grâce à nos accords avec les majors et les studios, la plateforme propose en permanence plus de 8 000 contenus disponibles, dont 2 000 films et 4 000 épisodes de séries. L'offre intègrera prochainement des séries de catalogue de HBO. Au-delà, nous voulons nous développer sur les formats innovants issus du Web qui n'ont pas toujours leur place dans les grilles de télévision classique en termes de ton, de format ou de durée. CanalPlay est aussi le laboratoire des formats de demain et un lieu d'innovation où nous pouvons tester les nouvelles écritures. Concrètement, nous produisons en coopération avec StudioBagel deux séries comiques et avons également noué un accord avec le label américain Digital Revelation pour co-produire des séries digitales plus orientées SF et drama.

Emarketing.fr : ne craignez-vous pas que votre offre de SVOD ainsi que celles de vos concurrents ne viennent cannibaliser votre offre payante linéaire au prix plus élevé (40 euros) ?

Patrick Holzman : Non car ce sont des offres complémentaires qui correspondent à des usages et consommations différents. Canal + offre un catalogue premium et exclusif. Les services SVOD avec des offres low-prices comme celle de CanalPlay sont recherchées pour le confort d'usage qu'elles proposent davantage que pour la fraîcheur du catalogue proposé. L'utilisateur peut visionner les contenus à son rythme et, s'il le souhaite, regarder l'ensemble de la saison de sa série.

(1) NDLR. Côté prix, Netflix propose trois offres différentes aux internautes. La première débute à 7,99 euros, et permet de regarder le contenu du service en qualité standard (SD) sur un seul écran. La deuxième est à 8,99 euros et donne la possibilité de regarder des séries et des films en HD sur deux écrans en même temps. Enfin, il faudra débourser 11,99 euros pour la dernière offre, qui autorisera le streaming HD sur quatre écrans différents en simultané.

(2) NDLR. Pour l'heure, Netflix ne sera distribué que sur la box de Bouygues, dès le 1er novembre.

(3) CanalPlay est accessible présents sur tous les supports internet (ordinateurs, tablette, smartphone), le service est également compatible avec la clé connectée de Google (Chromecast) et le Air Play d'Apple.