Recherche

HD1 : "Nous tablons sur une part d'audience de 1,9 % à horizon 2016"

Publié par le | Mis à jour le
HD1 : 'Nous tablons sur une part d'audience de 1,9 % à horizon 2016'

HD1 se présente comme la chaîne 100 % fiction parmi les six nouvelles chaînes de la TNT lancé ce 12 décembre 2012. Une ligne éditoriale qui se veut complémentaire des trois autres chaînes gratuites du groupe TF1. Les commentaires de Fabrice Mollier, président de la nouvelle chaîne.

  • Imprimer

250 films par an. C’est ce que compte proposer HD1 dès son lancement sur le canal 20 ce mercredi 12 décembre 2012. La troisième chaîne gratuite du groupe TF1 (avec TMC et NT1) est aussi celle qui propose le plus de fictions parmi les six nouvelles chaînes de la TNT.

« Ce lancement participe de notre volonté de nous renforcer dans notre coeur de métier, la télévision gratuite, explique Nonce Paolini, le patron du groupe TF1. Il va permettre également à nos téléspectateurs de découvrir une offre de contenus complémentaire à celle de nos chaînes et inédite sur la TNT. Car notre volonté de proposer au public français une chaîne dont la ligne éditoriale est consacrée à la fiction et au cinéma n’est pas le fait du hasard. »

Budget : 50 millions d'euros de budget d'ici deux ans (13,5 millions d'euros dans la création d'ici à trois ans).
Audience : 1,9 % de part d'audience en 2016, 2,1 % sur les 25-49 ans et un équilibre financier à cinq ans.
Slogan : "Toutes les histoires sont sur HD1"
Positionnement : 100 % fiction, 25-59 ans plutôt CSP+ en soirée

3 questions à Fabrice Mollier, président de HD1

Ce lancement s’opère dans un marché publicitaire au plus mal. Comment séduire les annonceurs ?

Il s’agit de la 1ère chaîne gratuite entièrement consacrée aux deux genres de programmes préférés du public – le cinéma et la fiction – comme en témoignent de nombreuses études. Pour le public, comme pour les annonceurs, il nous semble important de privilégier une programmation cohérente en termes de genres de programmes et de ciblage. Nous avons comme parti pris une grande lisibilité de la grille avec des rendez-vous identifiés et des marques fortes, pour fidéliser rapidement le public. De plus, dès notre lancement, notre offre proposera beaucoup d’inédits – 40 % des programmes entre 18h et minuit – et HD à 80 %. Enfin, notre ciblage correspond à un public recherché par les annonceurs : un public globalement de 25-59 ans, féminin en journée, plus mixte et à tendance CSP+ en soirée.

Le public est difficile à conquérir. Sur quoi table HD1 pour atteindre ses objectifs d’audience ?

L’offre en soirée s’articule autour de trois soirées de fiction française – des films événements, des comédies et des séries policières, une soirée de séries US inédites et originales, comme "Pan An" ou "Eli Stone", et 3 grandes soirées cinéma. Avec près de 250 films par an, HD1 proposera l’offre la plus large de cinéma des chaînes en clair. En access, de 18h30 à 20h30, nous privilégions des rendez-vous quotidiens fidélisants avec des fictions courtes d’humour à l’image de la shortcom belge inédite "Fritkot" ou encore la sitcom inédite "Pour le meilleur et pour le pire". C’est dans cette case que nous accueillerons prochainement nos premières productions.

Nous tablons sur une part d’audience de 1,9 % à horizon 2016. C’est un objectif ambitieux, mais nous sommes confortés par des exemples européens, où des groupes audiovisuels ont développé avec succès des chaînes 100 % séries fiction : ITV3, en Grande-Bretagne, est aujourd’hui la chaîne fille la plus performante du groupe ITV, et FDF, du groupe Telecinco en Espagne, est devenue en cinq ans la chaîne leader de la TNT avec 3 % de parts d'audience.

Avec 25 chaînes gratuites, y a-t-il trop de chaînes en France ? Ne vont-elles pas accentuer la fragmentation de l’audience ?

Tout d’abord, rappelons que, via l’Adsl, le câble et le satellite, la moitié des foyers français dispose déjà d’au moins 100 chaînes. Sur la TNT, nous passerons en effet de 19 à 25 chaînes, ce qui ne constitue pas non plus une révolution. Ce que l’on a constaté à l’étranger, c’est que l’arrivée de nouvelles chaînes en clair a redistribué les points d’audience parmi les chaînes de la TNT, tandis que les chaînes historiques ont maintenu leurs scores car elles disposent de rendez-vous très installés. Comme toujours, le public aura le dernier mot !

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche
Le Groupe TF1 performe sur la TNT

Le Groupe TF1 performe sur la TNT

Le Groupe TF1 performe sur la TNT

En février, HD1 et Numéro 23 ont battu leurs records d'audience sur les cibles publicitaires convoitées que sont les femmes-50 RDA et les 25-49 [...]

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Comment Le Figaro a réussi sa transformation digitale

Alors que Le Figaro s'apprête à lancer une nouvelle application mobile et travaille sur une chaîne vidéo, Bertrand Gié, directeur des médias [...]

[Retailoscope] Nouvelle ère pour BUT

[Retailoscope] Nouvelle ère pour BUT

[Retailoscope] Nouvelle ère pour BUT

BUT inaugure son flagship à Gennevilliers dans la nouvelle zone commerciale Enox. C'est le 296ème magasin de la chaîne et c'est le plus grand. [...]

Gemo innove avec Follow Me

Gemo innove avec Follow Me

Gemo innove avec Follow Me

L'enseigne du groupe Eram accélère sur le digital et lance une nouvelle chaîne de magasins connectés en centre-ville. Conçues comme des laboratoires, [...]