MENU
Recherche
}

Pourquoi les marques B to B doivent aller sur les réseaux sociaux B to C

Publié par le | Mis à jour le
Pourquoi les marques B to B doivent aller sur les réseaux sociaux B to C

Les marques considèrent trop souvent que le seul moyen pour toucher leur clientèle B to B est de recourir aux réseaux sociaux dits "professionnels". Elles passent ainsi à côté d'une relation plus profonde et émotionnelle avec ces prospects.

Le secteur du marketing regorge actuellement de toute une littérature (livres blancs, tribunes, webinars...) sur les réseaux sociaux et leur intérêt dans la relation et le business de votre marque. Le propos repose le plus souvent sur le postulat suivant : aux marques B2C les réseaux sociaux dits grand public (entendez par là Facebook, Twitter, Youtube) et aux marques B2B les réseaux sociaux dits professionnels (LinkedIn, Viadéo). Et si ce postulat de base était faux ? Et si cette approche était une monumentale erreur d'appréhension marketing ?

Dans notre ère digitalisée, l'enjeu marketing majeur est la connaissance clients. Les big data permettent une vision micro. Mais quid d'une vision macro ? Trop basiquement le " client B2B " est vu comme un " un professionnel ". Point à la ligne. Le client B2B serait guidé par un raisonnement rationnel pour trouver la réponse à un cahier des charges fonctionnel. C'est pourquoi il faudrait le toucher via des moyens sérieux, diffuser des contenus et engager des conversations sur LinkedIn...

Halte à la caricature du client B to B !

Et si on considérait ce client comme un individu à part entière, un être doué de sentiments, touché par des émotions, sensible à des arguments qui dépassent les besoins