Recherche

Les Français agacés par la publicité sur les réseaux sociaux

Publié par le | Mis à jour le
A la question Souhaitez-vous voir se développer la publicité sur les réseaux sociaux, les sondés répondent très majoritairement, non.
A la question Souhaitez-vous voir se développer la publicité sur les réseaux sociaux, les sondés répondent très majoritairement, non.

Manque d'originalité, d'efficacité, de pertinence, la publicité sur les réseaux sociaux ne convainc pas les consommateurs. C'est le constat que dresse une récente étude Ifop/Generix. Un signal fort dont les annonceurs doivent tirer les enseignements.

  • Imprimer

Les Français n'aiment pas la publicité sur les réseaux sociaux. C'est le constat très net que vient de dresser une étude réalisée par l'institut Ifop à la demande de Generix, éditeur de logiciels pour le commerce. Le verdict est sans appel : la présence de publicités sur les réseaux sociaux insupporte 68% des Français. Les raisons de cette lassitude ? 59% des Français la jugent mal ciblée. Mais ce n'est pas tout. La liste des récriminations est longue... 62% des internautes interrogés estiment ainsi que les publicités diffusées sur les réseaux sociaux sont moins intéressantes que les avis de consommateurs sur la marque.

Un message et des techniques à repenser ?

Si le verdict n'étonne guère, les internautes français considérant les réseaux sociaux comme un espace privé sur lequel les démarches mercantiles des annonceurs sont souvent perçues comme intrusives, l'étude précise que 86% des personnes interrogées s'opposent à l'idée que ces publicités donnent une meilleure image des marques et donnent le sentiment d'être plus proches d'elles. Seuls 17% des sondés expriment le désir d'en savoir davantage sur les marques qui communiquent par ce biais. Au-delà de la présence finalement peu appréciée de messages publicitaires sur les Facebook, Twitter et autres réseaux, sociaux, les internautes soulignent le manque d'originalité des messages qui leur sont délivrés : 16% d'entre eux que ce qui est diffusé sur les réseaux sociaux change des publicités dites " classiques ". Dans ce contexte, l'efficacité elle-même de ces publicités est remise en question. L'étude démontre ainsi que la publicité sur les réseaux sociaux se classe loin derrière la plupart des autres formes de publicité : seuls 19% des Français ont déjà effectué un achat en ligne après avoir vu une publicité sur les réseaux sociaux. 2% des Français souhaitent que la publicité? sur les réseaux sociaux prenne plus de place à l'avenir. A contrario, 83% espèrent qu'elle prendra moins de place qu'aujourd'hui. " Le grand enseignement de cette enquête est surtout la sévérité des Français à l'égard de la présence de la publicité? sur les réseaux sociaux, conclut Mike Hadjadj, directeur marketing et communication de Generix Group. En fantasmant de créer sur les réseaux sociaux des ambassadeurs connectés avides de consommer, les marques prennent le risque de se mettre à dos une majorité d'internautes. "

Méthodologie

Etude réalisée sur un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus du 12 au 14 juin 2013 via un questionnaire auto-administré en ligne.