Recherche

Interview de La Team Digitale après le salon E-commerce Paris 2013

Publié par le | Mis à jour le
Interview de La Team Digitale après le salon E-commerce Paris 2013

Le salon E-commerce Paris 2013 a fait appel à La Team Digitale, un nouveau collectif d'experts du web 2.0, pour apporter une meilleure visibilité à l'événement sur les réseaux sociaux.

  • Imprimer

E-commerce Paris 2013, qui s'est déroulé du 24 au 26 septembre dernier, a innové cette année en faisant appel à La Team Digitale pour apporter une meilleure visibilité au salon sur les réseaux sociaux. Ce collectif d'experts du web 2.0 a été créé à l'initiative de l'agence Indigo. Sa vocation : propulser de grands événements sur Internet, tels que des salons, congrès, colloques, conférences mais aussi des manifestations sportives, culturelles ou autres.

Tous spécialistes des réseaux sociaux, certains membres de l'équipe sont déjà bien connus de la sphère Internet comme Isabelle Mathieu, Ronan Boussicaud, Emilie Ogez ou encore Ambre Lecerf (entre autres).

Vincent Lumaret, Directeur associé de l'agence Indigo, a bien voulu répondre à mes questions sur le fonctionnement de La Team Digitale au cours du salon E-commerce Paris, le premier événement auquel a participé ce collectif. Missions, live tweet avec le compte Twitter officiel du salon, outils de monitoring utilisés... découvrez les coulisses du dispositif.

Quelles étaient les missions de La Team Digitale au salon E-commerce Paris ?

Le salon E-commerce Paris a souhaité pour cette première collaboration investir les réseaux sociaux tout en gardant un discours " corporate " et informatif. En conséquence, nous avons concentré notre activité sur 3 pôles essentiels :

  • le suivi en temps réel des principales conférences et keynotes par la pratique du live tweet.
  • la mise en valeur des exposants, à qui nous avons offert une visibilité sur Twitter et Instagram avec des photos, micro-interviews et/ou vidéos.
  • l'animation " simple " sur les réseaux sociaux propriétaires du salon : informations (annonce du programme des conférences), réponses aux questions...

Le but de cette première opération était surtout pour le salon E-commerce Paris de tester la réceptivité de ses participants à ce type de communication. Nous avions donc mis en place sur notre stand tout un système de monitoring qui croisait plusieurs outils : statistiques, gestion/tonalité des conversations et contrôle d'e-réputation (voir plus bas pour plus de détails).

Officieusement, l'objectif était de propulser le hashtag officiel #ECP13 en " trending topic " France, ce que nous avons réussi à plusieurs reprises malgré des problèmes de connectivité des visiteurs sur le site, ces derniers étant les principaux relayeurs d'information.

Vous disposiez d'un stand bien visible sur le salon, une plateforme en rond dotée d'ordinateurs et d'un écran montrant le flux de live tweets. Comment s'est passée l'organisation en interne sur ce stand ?

En ce qui concerne l'organisation et la répartition des tâches, nous avons travaillé en gestion de projet pour optimiser au mieux notre présence. La gestion des affinités par sujet (NDLR : pour les conférences) est entrée en compte mais il est évident que ce n'était pas un facteur déterminant pour déterminer qui d'entre nous allait suivre telle conférence ou keynote.

Sur le stand lui-même, nous avons planifié une répartition des postes par demi-journée. Chacun d'entre nous s'est impliqué au moins une fois dans un des postes : monitoring, community management, live tweet, tweets sur les stands... J'en profite pour remercier encore le staff d'organisation du salon Comexposium qui a parfaitement joué le jeu en nous offrant une belle visibilité, avec ce beau stand notamment.

Quels outils avez-vous utilisé pour le monitoring de vos actions sur le salon ? Un écran devant votre stand diffusait notamment en direct un flux de messages grâce à l'outil Mention...

Tout à fait. Mention est une bonne solution de monitoring de ce qui se dit d'un événement en multi-plateformes : Twitter, Facebook, articles de blogs, vidéos, images, forums... Sa réactivité est très intéressante. Il offre une vue à 360° et en temps réel des conversations sur le web et de leur tonalité.

Nous avons également travaillé avec l'outil TrendyBuzz, qui offre une approche e-réputation analytique différente et également très intéressante ainsi que divers outils de gestion en temps réel de flux. L'association de ces deux outils nous a permis déverrouiller notre surveillance e-réputation et d'apporter des rapports réguliers au staff du salon.

Nous avons également utilisé en parallèle des outils conversationnels tels que Hootsuite et TweetDeck, et des solutions d'extraction de métriques pour analyse post-manifestation.

Quel bilan tirez-vous de cette première opération ? Quels ont été les retours ?

Considérant les objectifs définis avec le salon, nous sommes pleinement satisfaits de cette première opération. Les retours ont été extrêmement positifs, que ce soit du côté des exposants, des conférenciers ou des participants. Ce premier projet nous montre très clairement que le public est prêt à s'impliquer plus encore dans ce type de manifestation, dans des échanges plus horizontaux et une plus grande réciprocité.

Pour donner quelques chiffres, l'ensemble du salon E-commerce Paris 2013 a représenté plus de 17.000 mentions digitales uniques, permettant la propagation de plus de 21 millions d'impressions cumulées sur le web en 5 jours, dont 98% qui émanent des réseaux sociaux.

Merci à Vincent Lumaret d'avoir bien voulu répondre à mes questions et bravo à La Team Digitale pour leur travail sur le salon. Ayant suivi leurs actions pendant les trois jours de l'événement, j'ai apprécié notamment leur organisation efficace et le ton juste employé sur les réseaux sociaux. Un collectif à suivre dès maintenant.

Cet article a été initialement publié sur le blog Emarketing.fr.

Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche