Recherche

Bit.ly : une carte des actualités partagées en temps réel aux États-Unis

Publié par le | Mis à jour le
Bit.ly : une carte des actualités partagées en temps réel aux États-Unis

Le site de réduction d'URL a conçu une carte des États-Unis qui affiche en temps réel les articles de médias américains les plus partagés via son service.

  • Imprimer

Bit.ly, le service populaire de réduction d'URL, a créé fin 2013 une carte interactive des Etats-Unis, qui affiche en temps réel les partages d'articles d'information via son site. Pour l'utiliser, l'internaute doit d'abord sélectionner le type de média de son choix dans une liste déroulante : journaux papier, TV/radio, magazines ou pure players.

La carte affiche alors deux informations simultanées par défaut : le trafic en temps réel, illustré par l'apparition soudaine de pastilles de couleur, et le média le plus partagé dans chaque Etat, illustré par la coloration de l'Etat en question. D'un simple clic, il est possible de visualiser un seul de ces deux critères sur la carte.

Le trafic en temps réel montre non seulement quel média est partagé au moment de la consultation de la carte, via la coloration de la pastille, et dans quel Etat. Le second niveau de lecture indique quel média de la catégorie sélectionnée est le plus populaire (autrement dit le plus partagé via Bit.ly) par Etat. Si le constat est sans surprise pour certains - le Chicago Tribune plus partagé en Illinois, la mainmise de Fox News dans le sud du pays), il en va différemment pour les sites web d'information, où ne peut s'appliquer une logique de consommation " régionale " du contenu.

Ainsi, le site Mashable (high tech et social media) est populaire en Floride, TechCrunch (techno, start-ups) dans les Etats du Texas, de Washington et du Massachussetts. Le Huffington Post est le média 100% online le plus populaire du pays sur Bit.ly, notamment dans l'est des Etats-Unis, suivi par The Onion (journal satirique de fausses actualités du type Le Gorafi) et BuzzFeed (site social de publication et partage de contenus, qui a lancé récemment sa version française), dont les articles sont les plus partagés dans la moitié ouest du pays.

La carte interactive de Bit.ly permet également de consulter des données par média. En cliquant sur l'un d'eux dans la liste, une nouvelle fenêtre apparaît à droite de la carte, affichant la liste des articles qui se cachent derrière les pastilles de couleur. Sous chaque titre, deux liens : l'un pour lire l'article sur le site web du média qui l'a publié, l'autre pour consulter ses statistiques de partage Bit.ly, à savoir le nombre de clics et de partages du lien raccourci.

Une telle carte interactive, permettant la visualisation de données en temps réel, représente un outil intéressant pour interpréter de façon simple la consommation de contenu, ici celui des médias, par zone géographique. On attend désormais de Bit.ly une telle carte dynamique représentant la France, la barrière de la langue limitant une telle représentation à l'échelle européenne. Les habitants de la région Aquitaine partagent-ils plus les articles de Sud-Ouest ou du Huffington Post sur Bit.ly ?

Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche
Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Après les États-Unis, le bouton d'Amazon débarque en France. Vendu 4,99 euros, Amazon Dash permet à ses clients premium d'acheter un produit [...]

3W Régie lance une offre de mailing ciblé

3W Régie lance une offre de mailing ciblé

3W Régie lance une offre de mailing ciblé

3W Régie lance une offre d'envoi de mails publicitaires personnalisés et en temps réel, à chaque visiteur identifié sur un des sites de son [...]

[Tendance] Le papier tient le haut de l'affiche

[Tendance] Le papier tient le haut de l'affiche

[Tendance] Le papier tient le haut de l'affiche

Ringard, le papier ? Ses performances et ses atouts indiquent le contraire. Aux États-Unis, le mailing vivrait même son retour en grâce.