MENU
Recherche

De la conversation à la consommation : les usages des réseaux sociaux changent

Publié par le - mis à jour à

L'extimité - ce désir de rendre public et visible des aspects de soi privés et intimes -, recule au profit du Web marchand. Telle est l'évolution la plus notable observée dans l'évolution des usages des réseaux sociaux, selon le baromètre annuel d'Harris Interactive, "Social Life 2014".

Parler moins de sa vie privée mais davantage des marques et produits. Pour Harris Interactive qui réalise pour la seconde année consécutive un baromètre annuel des usages des réseaux sociaux en France, "la plus forte surprise réside dans cette évolution des usages qui tendent vers moins d'intimité mais plus de consommation". Si 44 % des socionautes français déclarent parler de leur vie privée sur les réseaux sociaux contre 53 % en 2012, 39 % les utilisent dans le but de réaliser un achat contre 23 % l'an dernier.

Bien qu'il ne soit pas encore pas possible d'y effectuer une transaction, les réseaux sociaux s'affirment donc de plus en plus comme des portes d'entrée prioritaires pour les marques. Plus d'un