Recherche

Newsweek dit au revoir au papier

Publié par le - mis à jour à
Newsweek dit au revoir au papier

Déficitaire depuis plusieurs années, l'hebdomadaire américain passe au tout numérique à partir du 1er janvier 2013. Baptisée “Newsweek Global” la version web sera payante et disponible sur tablette et liseuse.

  • Imprimer

Une page se tourne pour Newsweek. Le magazine américain du magnat des médias Barry Diller a fait savoir ce jeudi 18 octobre qu'il publiera son dernier numéro en format papier le 31 décembre 2012. L'hebdomadaire, tiré à 1,5 million d'exemplaires, passera au tout numérique à partir du 1er janvier 2013.

Une véritable déconvenue à l'aube de ses 80 ans (en février prochain), que le célèbre hebdomadaire doit notamment aux difficultés de la publicité dans le secteur de l'édition et à la concurrence des autres médias sur le Web

Baptisée “Newsweek Global”, la version web du magazine sera une édition internationale unique, payante et adaptée également au format tablette.

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche
Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.