Recherche

Pour ses 70 ans, le journal Le Monde parachève sa mue numérique

Publié par le | Mis à jour le
Pour ses 70 ans, le journal Le Monde parachève sa mue numérique

Avec de nouvelles rubriques en ligne qui privilégient les nouvelles écritures et une offre enrichie pour tablettes, Le Monde déploie sa stratégie vers le multi-écran et réorganise sa rédaction par pôles. Avec un but : élargir l'audience et capter les jeunes.

  • Imprimer

Quoi de mieux pour un anniversaire que de célébrer l'avenir ? Ainsi court Le Monde qui se fixe comme ambition rien de moins que d'être le premier média francophone global. Au menu des moyens mis en oeuvre, des innovations éditoriales et numériques basées sur les réseaux sociaux, l'interactivité, et les supports mobiles.

Un support multi-écran

" On veut devenir et on sera le premier média francophone global. " Voici énoncé l'ambition du journal Le Monde par sa directrice Natalie Nougayrède, lors de la présentation, vendredi dernier 7 mars, des innovations éditoriales du Monde en 2014. Les mots " journal " et " papier " n'ont pas été prononcés. Un signifiant de la mutation numérique en cours et auquel le Monde a décidé de donner un coup d'accélérateur. De fait, le journal devient un élément d'un écosystème " où le centre de gravité se déplace vers le web ", indique Vincent Giret, directeur délégué des rédactions du Monde. qui multiplie tant les supports print (journal et magazine) et web (site internet, web, tablette, mobile) que les formats (datajournalisme, studio vidéo, fils de discussion, réseaux sociaux).

Adapter l'offre éditoriale aux nouveaux usages : une mue numérique qui s'impose comme une nécessité. Hors-vente aux tiers, Le Monde accuse une baisse de 3,62 % en 2013 avec 219 265 exemplaires en moyenne par jour (en kiosque, sur abonnement ou en version numérique). En revanche, selon leurs derniers chiffres, la marque " Le Monde " revendique sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +) une audience de 3,9 millions d'abonnés qui ont engendré près de 3 millions de visites en janvier 2014 sur le site internet (+ 50 % par rapport à janvier 2013).

L'accès à l'information se fait de plus en plus par les réseaux sociaux et via les supports mobiles. C'est donc sur ce double front que Le Monde a décidé d'innover en lançant une nouvelle chaîne - Les Décodeurs - et les fils de discussion, avant le lancement en avril-mai prochain d'une édition numérique du soir sur tablette.

Les Décodeurs : une marque basée sur les réseaux sociaux

Blog du Monde spécialisé dans le " fact-checking " créé il y a quatre ans, Les Décodeurs se transforme en une rubrique à part entière accessible sur l'ensemble des devices. Davantage, elle devient une chaîne et une marque basées sur les réseaux sociaux et dédiées à la vérification, à la contextualisation et à l'exploitation des données. L'objectif affiché : capter un lectorat volatile, jeune, très présent sur les réseaux sociaux, avec des formats d'écriture adaptés à la lecture des médias digitaux.

Un modèle qui s'inspire clairement des sites Buzzfeed ou The Verge pour leur capacité à capter un lectorat " qui ne va pas nécessairement en lire les contenus spontanément ". Les Décodeurs adopteront les écritures et les formats du Web conçus pour être partagés (gifs animés, images, vidéos, contenus interactifs, dataviz...) Pas question toutefois de verser dans le "LOL cats", le people et le léger : il s'agit pour le quotidien du soir de s'adapter aux nouveaux usages et formats tout en " réaffirmant le contrat de lecture et de confiance : produire une information fiable, vérifiée et contextualisée sur des sujets de fond ", a expliqué Samuel Laurent, qui dirigera le pôle Décryptage chargé d'animer la nouvelle chaîne. Une offre éditoriale que la direction présente comme une réponse à l'infobésité et mal-info qui pullulent sur le Web où buzz, rumeurs et intox circulent très vite, participant du discrédit des médias. " Dans ce brouhaha, on veut servir de repère ", a affirmé Natalie Nougayrède.

Dans ce contexte où l'information se diffuse en temps réel (tweet, post Facebook), " l'article n'est plus l'unité de valeur standard du traitement journalistique ". En "work in progress" permanent, l'article est mis à jour au fur et à mesure que l'information se développe. Texte, infographie, vidéo pédagogique ("L'actu en patates", "L'actu à l'ardoise"...), la rédaction choisira le format le plus adapté à la compréhension

Un nouvel espace d'échange : les fils de discussion

"Si les Décodeurs, par le décryptage et l'explication du monde qu'ils proposent, est un projet identitaire pour LeMonde.fr et le pilier de notre développement, le débat fait partie de l'ADN du journal", a déclaré Nabil Wakim, rédacteur en chef du Monde.fr. À l'ère du commentaire et de l'UCG (User Generated Content), Le Monde propose à ses lecteurs un nouvel espace d'échange au design épuré. Souhaitant faire monter en gamme les débats et éviter l'invective et le défouloir qui caractérisent en majorité ces espaces d'échanges, social media editors et journalistes spécialisés interviendront, animeront et sélectionneront les contributions les plus pertinentes.

D'autres innovations : vidéo, long form et édition sur tablette

Le Monde compte, par ailleurs, continuer le développement de la production vidéo ainsi que les reportages multimédias, ces "long-form" léchés tant sur la forme que sur le fond dont le New York Times s'est fait précurseur. La direction a enfin confirmé le lancement d'une édition numérique pour tablette le soir dont les premiers pas sont annoncés pour avril-mai.

Pour accompagner ce lancement, le service marketing a mis au point ce mois-ci une offre d'appel attractive à destination des 18-25 ans : 1 € pour 6 mois d'abonnement au Monde 100 % numérique. De quoi séduire les jeunes et élargir son audience. C'est en tout cas le résultat escompté de la stratégie multi-écran du journal. Reste au quotidien du soir à achever sa mue organisationnelle pour s'adapter à cette nouvelle réalité : "Le temps des organisations en silo est révolu. Ce qui caractérise la rédaction est désormais la mobilité et l'agilité", a insisté Vincent Giret.


Les Décodeurs du Monde.fr : vérification...par lemondefr