MENU
Recherche

"Le 1" décroche le Trophée de la meilleure innovation éditoriale

Publié par le - mis à jour à
'Le 1' décroche le Trophée de la meilleure innovation éditoriale

Les Trophées de l'innovation qui se sont déroulés le 26 novembre dernier dans le cadre du salon La Presse au futur ont récompensé le nouvel hebdomadaire lancé il y a sept mois.

  • Imprimer

"Je n'accepte pas l'idée paresseuse du déclin du papier", déclarait Eric Fottorino, co-fondateur et directeur de la publication, lors du lancement au printemps dernier du journal hebdomadaire le 1.

L'ex directeur du Monde propose une nouvelle expérience de presse, tant sur le fond que sur la forme. Une initiative qu'ont salué les Trophées de l'Innovation Presse qui ont remis au journal le Trophée de la meilleure innovation éditoriale 2014 ainsi que le Trophée du nouvel éditeur. Cette remise de prix vise à distinguer les initiatives les plus originales en matière d'innovation presse et témoignent de la dynamique des entreprises de presse, quelle que soit leur taille ou leur domaine spécifique d'activité.

Le fond : un sujet unique et une pluralité des regards

Renonçant à la tentation généraliste pour mieux approfondir une question, chaque numéro explore un sujet unique pour éviter la lecture zapping et proposer un parti-pris radical. La pluralité des regards est au centre du traitement de l'actualité : le journal donne la parole aux écrivains comme aux essayistes, aux artistes et aux chercheurs de tous horizons pour traiter un grand sujet dans sa diversité. Une approche innovante qui rompt avec le flux permanent de l'information pour donner au lecteur le temps de ralentir, de s'instruire et de réfléchir en toute indépendance. "Nous avons parié sur l'intelligence du lecteur et réuni dans un objet de presse unique le savoir sensible avec le savoir rationnel", explique Eric Fottorino.

La forme : le choix de l'origami

le 1 innove également dans son format : il tient en 8 pages, mais une seule feuille de papier. Il faut le déplier pour se retrouver face à 84 cm d'actualités. Le graphiste Antoine Ricardou l'a imaginé en partant d'une unique page qui se déplie d'un format news jusqu'à devenir un grand poster. "Une façon pour le 1 de scander son déroulé en dépliant le savoir", commente Eric Fottorino, précisant qu'il s'agit du premier journal en 3D. Le résultat ? Un "bel objet cubiste" de 45 grammes, que les lecteurs aiment à collectionner.

Sept mois après son lancement, le 1 écoule en moyenne 20 000 exemplaires par semaine et compte 3900 abonnés dans vingt pays, dont plus d'un tiers de lycéens et d'étudiants. Le journal réunit par ailleurs une communauté de près de 40 000 fans sur Facebook.