Recherche

Udecam 2015 : ce qu'il faut en retenir

Publié par le - mis à jour à
Udecam 2015 : ce qu'il faut en retenir

McDonalds, Weborama, Auféminin, Twitter, etc, ont pris la parole sur la scène de l'Udecam consacrée cette année à la valeur. Sélection et retour sur les principales déclarations.

  • Imprimer

Autour de la valeur, thème choisi par l'Udecam pour ses Rencontres 2015, groupes médias, agences et annonceurs ont abordé les enjeux d'une industrie en pleine transformation digitale. Extraits :

Jean-Pierre Petit, patron de McDonalds France est revenu sur la stratégie de premiumisation de MacDonalds :

- " Nous travaillons sur des signaux qui marquent le changement comme le passage au logo vert, né en France et appliqué aujourd'hui dans 90 % des pays européens. "

- " McDonald's se pose la question de lancer une chaîne plus haut de gamme, ainsi que des McCafé "stand alone". Bientôt également, 10 millions d'enfants pourrons avoir accès à un livre avec leur happy meal. "

Pour McDonalds, l'avenir réside dans la personnalisation :

- "Le grand mouvement, c'est de passer de la culture de masse à l'individualisation."

- " Le grand défi de Mac Donalds, symbole même de la standardisation, dans les années à venir : intégrer pleinement la personnalisation et la customistation grâce au digital et à la data. "

Marie-Laure Sauty de Chalon, pdg d'Auféminin, a pointé du doigt les pratiques monopolistiques de Google : " Il ne faut pas hésiter à dénoncer les comportements dominateurs de Google qui joue de sa position de monopole. Blacklistée par Google, nous avons perdu 50% de notre audience sur les forums. "

Joshua Macht, vice-président de la Harvard Business Review a présenté la stratégie data :

- "L'analyse de la data a été le fuel de notre transformation : on a appris à connaître les goûts de nos lecteurs en utilisant la data, grâce à laquelle on a pu lancer notre Visual Library et créé une expérience multiplaforme."

- Selon l'éditeur, voici les 5 questions clé à se poser pour éditer dans le nouveau monde digital :


Pour Romain Roulleau, directeur e-commerce d'Accor Hôtel, "la standardisation, sur laquelle s'appuie historiquement la proposition de service de l'hôtellerie, ne marche plus. C'est l'hôtel qui doit s'adapter au client. La personnalisation et le service sont les clés de la fidélisation client : 2 000 journaux sont mis à disposition de nos clients gratuitement dans notre réseau d'hôtels via une application."

Alain Levy, pdg de Weborama, a livré sa méthode et ses conseils pour mettre en place une stratégie data :

- " Il existe plusieurs type de données : les données patrimoniales de l'entreprise, les données médias, les données web (l'analytics) et les données externes et tierces. "

- " Il faut démarrer avec le patrimoine de data de chaque entreprise : pour une entreprise retail, ce seront d'abord les données CRM alors que pour un média, les données clés sont issus des contenus éditoriaux et publicitaires et des abonnés. "

- " La valeur de la data naît de son croisement avec les données tierces comme l'illustrent les stratégies menées par La Redoute ou La Poste. "

- " Il ne faut pas commettre l'erreur de se lancer dans l'implémentation technologique sans avoir au préalable défini une stratégie data au Comex ".

Jean-Philippe Maheu, de Twitter, a listé les avantages qu'offre l'exploitation de la data sur Twitter : " Détecter les insights consommateurs, pratiquer un marketing de l'instant, prédire les moments les plus importants pour votre marque. "

Lors de sa keynote, Jean-Marie Messier a livré une "big picture" des enjeux de la convergence :

- "Aujourd'hui, quatre phénomènes alimentent la convergence : la généralisation du broadband, l'usage généralisé des réseaux sociaux, l'explosion des data, et le cloud" Jean-Marie Messier

- "La convergence s'accélère au niveau des Télécoms (Numéricable, Verizon, Comcrast...), et des producteur de contenu (Vivendi et Dailymotion, Disney et Vice)."

- "Les pure players sont les gagnants. Grâce à une stratégie data dès leur départ et une organisation efficace sans silos, les acteurs OTT ont raflé la mise."

- "Il y a aujourd'hui des nouvelles frontières de la convergence qui changent le rapport à la vie : l'iOT et les objets connectés, la réalité virtuelle, l'intelligence artificielle et la robotique, les biotechnologies. Le choix de Google de se renommer Alphabet traduit cette orientation."

Retrouvez l'interview de Jean-Luc Chetrit, président de l'Udecam : "On assiste à de nouveaux modèles de création de valeur"

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.