Recherche

Melty entre dans la cour des grands

Publié par le - mis à jour à
Melty entre dans la cour des grands

Développement à l'international, partenariats avec Lagardère, Banijay et Wat.tv... Melty, la jeune pousse du Web adoptée en masse par les 12-30 ans brûle les étapes cette année. Avec comme objectif de hisser son chiffre d'affaires à 36 millions d'euros dans quatre ans (2,3 millions d'euros en 2012).

  • Imprimer

Melty en veut toujours plus. Malgré une audience en France évaluée à 15 millions de lecteurs par mois, tous sites confondus (1), le groupe médias met la barre encore plus haut. Cet éditeur de sites pour jeunes consacrés à "l'actualité sur le divertissement, la mode, et le buzz" veut décliner le succès de sa formule ailleurs. En juin dernier, le groupe a donc installé son premier bureau hors de l'Hexagone. À Milan, plus exactement. Car l'Italie sourit à Melty via le site melty.it (jusqu'alors géré depuis Paris), qui revendique un million de lecteurs par mois. Ce plan de développement s'apprête également à voir le jour avant la fin de l'année sur d'autres marchés similaires tels que l'Espagne et l'Allemagne.

En 2014, Melty s'attaquera à la conquête d'un marché plus vaste avec le Brésil. " Le choix du Brésil s'est imposé car il n'existait aucun site d'information dédié aux jeunes, explique Alexandre Malsch (photo ci-contre), cofondateur de Meltygroup (anciennement MeltyNetwork). Je suis aussi convaincu que l'on peut réaliser de véritables échanges culturels entre le Brésil et la France. De cette façon, nous pourrons nous diversifier et importer en France des contenus exclusifs étrangers. "

L'international sera l'axe prioritaire de déploiement des activités du groupe en 2016, époque à laquelle son chiffre d'affaires devrait représenter 36 millions d'euros, dont 21 millions d'euros réalisés à l'international. Des prévisions ambitieuses pour une société qui a enregistré, en 2012, un chiffre d'affaires de 2,3 millions d'euros. " Nous sommes déjà très largement dans nos objectifs, argumente le patron de Meltygroup. Sur l'année 2013, nous atteindrons déjà cinq millions d'euros de chiffre d'affaires, soit le double du chiffre d'affaires 2012. "

Des partenaires médias sur mesure

Melty table sur un autre levier de croissance qu'est le multicanal. Son idée : s'associer à des grands noms du monde des médias pour participer à leurs opérations, à la fois à la télé et sur leurs sites. Dernier exemple en date au début du mois de septembre avec Wat.tv, la plateforme internet de partage de vidéos gratuites du groupe TF1. Le but de cet accord ? Principalement la mise en commun d'une partie des catalogues vidéo respectifs de Melty et Wat.tv et la création d'offres commerciales communes (display, vidéo, opérations spéciales) pour permettre aux annonceurs de mieux cibler les jeunes. " Cette alliance témoigne d'une vision et d'une stratégie commune, assure Alexandre Malsch. Elle va créer une nouvelle donne en propulsant une offre média hors du commun pour les 15-34 ans en France." En effet, en additionnant l'audience des sites de Meltygroup et Wat.tv (respectivement 15,3 millions de lecteurs et 12,4 millions de lecteurs), cette nouvelle offre média permettra de toucher 27,7 millions d'internautes.

Au printemps dernier, Melty s'est aussi allié à la société Banijay, qui produit quelques succès d'audience de la téléréalité comme "Pop Stars" sur la chaîne D8. " Nous créons des contenus web pour accompagner l'émission, souligne Alexandre Malsch. Il s'agit ici de faire un lien entre Internet et la télévision en proposant des exclusivités comme des making-off ou des interviews pour animer la communauté sur l'ensemble des canaux via des jeux, réseaux sociaux compris."

Autre partenariat, l'alliance avec Lagardère Active. Melty gère depuis fin juin la commercialisation et les contenus éditoriaux des sites internet des chaînes de télévision MCM et June. Dans ce contexte, Melty déploie sa solution baptisée "Shape", un algorithme qui permet d'analyser les usages des 18-30 ans. Il s'agit d'une solution Big Data pour indiquer aux équipes rédactionnelles les sujets qui pourraient le plus buzzer et, aux annonceurs, un moyen de cibler les jeunes. De la rédaction de contenus à la production, en passant par l'analyse de données, Meltygroup n'a rien à envier aux grands groupes médias.

(1) melty.fr, meltyStyle, meltyFashion, meltyFood, meltyBuzz, meltyXtrem, meltyCampus, fan2

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche
GetQuanty : prospectez autrement !

GetQuanty : prospectez autrement !

GetQuanty : prospectez autrement !

Placée à la convergence du marketing et de la prospection commerciale, GetQuanty est la nouvelle offre de GetPlus qui vient de lever 2 millions [...]

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Recettes publicitaires : la baisse ralentit en 2016

Avec 6058 millions d'euros générés sur les trois premiers trimestres 2016 d'après l'IREP, la baisse des recettes publicitaires se stabilise [...]

Viadeo : l'échec du réseau social français

Viadeo : l'échec du réseau social français

Viadeo : l'échec du réseau social français

Le réseau social professionnel français vient d'être mis en redressement judiciaire. Viadeo souffre notamment des 23,3 millions d'euros de pertes [...]

Le sans gluten passe en mode gourmand

Le sans gluten passe en mode gourmand

Le sans gluten passe en mode gourmand

S'il est obligatoire pour les 1% de la population souffrant de maladie coeliaque, le régime sans gluten attire aussi 5 millions de consommateurs [...]

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]