Recherche

TRIBUNE « Il faut renouveler en permanence la façon de capter son audience en ligne »

Publié par le - mis à jour à
TRIBUNE « Il faut renouveler en permanence la façon de capter son audience en ligne »

Tout bouge très vite sur le Web. Pour les acteurs du marketing à la performance, le défi est de bien anticiper pour conseiller les annonceurs. Déduplication des contacts, promotions via des coupons... L'affiliation évolue pour rester une méthode fiable d'e-marketing.

  • Imprimer

De par son interactivité, le Web représente une véritable manne pour entrer en contact avec ses prospects. L’affiliation, ou marketing à la performance, s'avère très efficace pour répondre à des problématiques de génération de trafic, d’apport de chiffre d’affaires ou de collecte de contacts qualifiés. Il consiste pour un annonceur à tisser un réseau de partenaires (affiliés) en affinité avec sa cible, et d’en définir une politique de diffusion et de rémunération pour en maximiser les résultats. Ce mécanisme offre une grande flexibilité et doit s’adapter perpétuellement à la stratégie d’acquisition des annonceurs en fonction de nouveaux paramètres.

Tout bouge très vite, en effet, sur le Web. Nous constatons l’émergence régulière, pour ne pas dire quotidienne, de nouvelles idées, de nouveaux modèles économiques, de nouveaux supports de diffusion et de nouvelles technologies, de nouvelles sources d’information, de nouvelles habitudes de consommation, et l’évolution du comportement des internautes.
C’est pourquoi, le défi des acteurs du marketing à la performance est de bien anticiper ces nouveaux paramètres pour pouvoir conseiller et accompagner les annonceurs dans un contexte qui évolue rapidement. Comment ? En leur apportant des solutions innovantes et adaptées pour aller chercher leurs prospects là où ils se trouvent. L’internaute n’est plus le simple visiteur d'un site web ou le lecteur d'une newsletter depuis son PC. Il est connecté aux réseaux sociaux où il devient fan de différentes marques, donne son avis et devient prescripteur. Il surfe depuis son mobile ou sa tablette, il télécharge les applications qui lui correspondent. Il compare et cherche constamment la bonne affaire sur les sites d’e-commerce ou en magasin physique etc…

Aujourd'hui, les nouvelles audiences de valeur sont donc les fans dans les réseaux sociaux ou les “users” d’applications mobiles. Le marketing à la performance traite ces nouveaux supports de communication avec une diffusion publicitaire sur mesure. Techniquement, certains acteurs savent collecter des fans, ou inviter et mesurer des mobinautes qui téléchargent des applications. Au final, le marketing sert toujours le même objectif: obtenir plus de clients pour l'annonceur.

Autre évolution récente : les entreprises brick and mortar accélèrent leur arrivée sur la Toile. Beaucoup d’entre elles doivent éviter de concurrencer leur activité physique avec leur activité on line. Pour y répondre, le marketing à la performance permet de dédupliquer les contacts et de diversifier les messages. Il est possible de filtrer et de différencier lors de sa prospection en ligne les prospects des internautes déjà clients de l'activité physique de l’annonceur. Ainsi, les bases de contacts sont dissociées pour servir la stratégie de fidélisation d'une part, et de prospection d'autre part.

Dans le secteur des biens de grande consommation, où les investissements de marketing en ligne sont encore assez limités, il existe la possibilité de promouvoir sur le Web certains produits et de proposer aux internautes des coupons de réduction à utiliser exclusivement en GMS. Une solution qui capitalise sur l'audience web au bénéfice du commerce physique. Elle montre, là encore, combien le marketing à la performance propose des solutions innovantes, qui répondent concrètement aux objectifs des annonceurs.

La capacité de rebond de l’affiliation lui confère une réelle pérennité sur le Web. Il constitue une méthode d’e-marketing fiable. À la clé, il permet de contacter ses futurs clients de façon ciblée, efficace, avec un ROI maîtrisé. Les entreprises qui retiennent encore le budget à allouer à une stratégie web y trouveront sans aucun doute l'intérêt d'y investir!

Grégory Bocquenet,
Directeur Général
Public-Idées

Gregory Bocquet de Public-Idées