MENU
Recherche

Les moins de 20 ans et leurs écrans

Publié par le - mis à jour à
Les moins de 20 ans et leurs écrans

Suréquipés, surconnectés, les jeunes de moins de 20 ans n'en oublient pas pour autant la lecture selon l'étude Junior Connect réalisée par Ipsos qui s'est penché sur les comportements des enfants et adolescents en matière de consommation print et web.

  • Imprimer

Avec en moyenne 11h45 passés à surfer sur le Net, les jeunes passent beaucoup de temps devant les écrans : ordinateurs, consoles, smartphones ou tablettes. D'après les résultats de l'étude annuelle d'Ipsos "Print, tablette, autres écrans : les nouveaux usages des moins de 20 ans", outre de surfer 11h45, les 13-19 ans regardent la télé 10h25 et jouent 7h15 sur leurs consoles par semaine. Les 7-12 ans passent, eux, 5 heures sur Internet, 9h50 devant la télé et jouent 4h50. Les plus petits sont connectés 3h10, sont devant la télé 7h20 et jouent 2h40.

Multi-écrans et multitâches

L'accroissement du temps total passé devant les écrans reste toutefois stable en dépit de la démultiplication des équipements. De fait, le multitasking se renforce : les enfants consomment plusieurs écrans en même temps. Lorsqu'ils regardent la télé, 47 % des ados surfent sur Internet et 16% jouent à des jeux vidéo. De plus, le temps passé sur smartphone et tablette augmente aux dépens du PC.

Apparue en 2010, la tablette tient une place importante et son taux de pénétration est remarquable, passant en un an de 18% à 46% : apparue en 2010, un enfant sur cinq a sa propre tablette. De manière plus générale, les ados sont suréquipés : en moyenne les 3-19 ans possèdent de trois à quatre terminaux. "Cette envolée des équipements se traduit par une transformation des usages : si, avant, l'écran était partagé et collectif, il devient de plus en plus individuel : un adolescent sur cinq a sa propre tablette", livre Bruno Schmutz, dg d'Ipsos MediaCT

Des usages selon l'âge : divertissement versus communication

Selon leur âge, les enfants n'utilisent pas les écrans pour les mêmes activités : les 7-12 ans s'en servent pour se divertir (jeux, vidéo, musique) alors que les adolescents les utilisent pour communiquer via les messageries instantanées et réseaux sociaux. Facebook domine nettement (80 % d'utilisateurs) même s'il recule légèrement au profit de Twitter et des nouvelles messageries instantanées mobiles (50 % des 13-19 ans) comme WhatsApp et SnapChat. "Il s'agit pour eux d'échapper au contrôle des parents présents sur Facebook et, via des messageries éphémères comme SnapChat, de protéger leur vie privée en ne laissant pas de trace", analyse Bruno Schmutz.

La lecture conserve une place importante

Avec 80% des 7-12 ans et 70% des 1-6 ans qui sont des lecteurs récents de magazines jeunesse, la lecture reste fondamentale dans la vie des enfants qui y consacrent en moyenne 3h45 par semaine. La consultation des écrans ne s'y substitue donc pas : bien au contraire, les jeunes équipés de tablettes ou de smartphones lisent plus que les non-équipés (68% vs 58%).

Chez les plus petits (1-6 ans), lire un magazine est un moment de partage avec les parents et les proches, et une rencontre avec leurs personnages préférés. Pour les plus grands (13-19 ans), c'est avant tout un plaisir et un moyen de se détendre. Les magazines qui ont leurs faveurs atteignent d'ailleurs de très fortes audiences : J'aime Lire (1,7 million), Picsou Magazine (881 000) et Super Picsou Géant (804 000), ou bien encore pour les plus grands L'Étudiant (632 000) et Science et Vie Junior (517 000).

Méthodologie : Junior Connect', créée à l'initiative des groupes Bayard, Milan et Disney Hachette Presse, repose sur l'interrogation on line de 4000 enfants et jeunes de moins de 20 ans, représentant une population de près de 15 millions de personnes. Le recueil a eu lieu pendant près de 20 semaines, de juin à novembre 2013.

Cette étude annuelle décrit en détail les comportements et les aspirations des enfants et des adolescents. Elle mesure la fréquentation de tous les médias s'adressant aux jeunes de moins de 20 ans et analyse leur relation à tous les médias (presse, télévision, internet, radio, cinéma) et tous les supports (PC, smartphones, tablettes, consoles...)...

Pour plus d'infos, retrouvez :
- l'interview vidéo de Bruno Schmutz, dg d'Ipsos MediaCT
- l'article de "Marketing" sur cette cible complexe et hétérogène que sont les adolescents : "Les ados... 6,5 millions d'incompris ?"