Recherche

Attractive-sport Media crée sa régie centrée sur le sport

Publié par le | Mis à jour le
Attractive-sport Media crée sa régie centrée sur le sport

Après l'éditorial et l'e-commerce, la toute jeune société créée au printemps dernier démarre son activité de régie.

  • Imprimer

" Faire dans le domaine du sport ce que Reworld Media a construit dans l'univers féminin. " C'est l'ambition de Frédéric Lapeyre, directeur d'Attractive-sport Media dont Pascal Chevalier, président de Reworld Media, est d'ailleurs actionnaire.

La société souhaite se positionner comme un acteur global des médias dans le domaine du sport : éditeur, e-commerce et régie publicitaire. " Attractive-sport Media s'appuie sur le triptyque e-commerce, médias et hors-média pour proposer une offre unique aux annonceurs qui couvre l'ensemble des canaux marketing ", précise Frédéric Lapeyre.

Concrètement, l'offre 360° d'Attractive-sport Media propose aux marques :

  • une vitrine éditoriale avec de la visibilité publicitaire, mais aussi du brand content ;
  • une vitrine événementielle, notamment dans le tennis (la société possède notamment des participations dans le bimédia "Tennis Magazine") ;
  • une exploitation de la data.

L'ancien patron du digital chez Mondadori insiste sur cette dimension technologique, cruciale pour aujourd'hui créer de la valeur : " La valorisation média ne se fait plus sur la publicité classique stricto sensu, mais bien davantage sur les opérations spéciales ou bien sur la valeur de la data. Or, nous avons une base de données de 3 millions de personnes en lien avec le sport dont 1 million d'ultra-qualifiés. "

Au-delà du média, Attractive-sport Media compte bien exploiter cette donnée massive et qualifiée pour développer son activité e-commerce : " Dans l'univers du sport, qui attire une cible très captive et passionnée, la data va nous servir à faire le lien entre l'éditorial et l'e-commerce. "

Lancée au printemps dernier, l'entreprise qui a fait jusqu'ici 13 millions d'euros de chiffre d'affaire vise les 50 millions d'ici deux ans.