Recherche

Insert sort de sauvegarde

Publié par le - mis à jour à

Le tribunal de commerce de Pari a approuvé le plan de sauvegarde de l'afficheur, qui annonce une rentabilité retrouvée.

  • Imprimer

Insert, leader français du micro affichage en centre ville, annonce aujourd'hui 28 janvier que le Tribunal de Commerce de Paris, dans son jugement rendu ce jour, a approuvé le plan de sauvegarde de la société.

Ce jugement met fin à la procédure de sauvegarde engagée par l´entreprise le 26 avril 2012 dans le cadre d'une opération dite "prepack" ayant permis la prise de contrôle du groupe par le management actuel via une augmentation de capital.

Il fait suite à l'approbation unanime du plan de sauvegarde d'Insert par les créanciers réunis en assemblée et par les actionnaires de la société.

La restructuration entamée lors de la reprise du groupe en avril dernier a permis à l'entreprise de redevenir rentable dès le mois de septembre malgré une conjoncture défavorable.

"En 2012, Insert maintient son chiffre d'affaires à plus de 26 millions d'euros pour une rentabilité retrouvée. La restructuration est désormais derrière nous et nous sommes heureux de pouvoir nous concentrer exclusivement sur le développement du groupe. Actuellement, les investissements sont prioritairement orientés sur la technologie, le patrimoine, les partenariats industriels et la croissance externe," déclarent Frédéric d'Assigny et Sébastien Romelot respectivement président et directeur général du groupe Insert.

Insert est né en 1999 de la fusion de Publiprox (groupe Hachette) et d'Insert France (anciennement groupe EMAP), Insert dispose de 100 000 faces publicitaires réparties dans un réseau constitué de 26 500 commerces partenaires. Insert emploie 360 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 26 millions d'euros en 2012. Depuis la prise de contrôle du management en avril 2012, Insert est co-dirigé par Frédéric d'Assigny, Président du conseil d'administration, et Sébastien Romelot, Directeur Général.

Catherine Heurtebise