Recherche
En ce moment En ce moment

La loi de l’offre et de la demande, appliquée aux influenceurs

Publié par / Avec la Marketplace le

D’après une étude menée par Cision en 2015, 66% des professionnels du marketing et de la communication développent des relations avec les ambassadeurs online. Une sursollicitation des influenceurs qui aboutit à un déséquilibre.

  • Imprimer

On constate alors clairement une demande des marques supérieure à l’offre d’influenceurs, ce qui complexifie les relations avec ces stars du web. L’identification de nouveaux ambassadeurs pour contrer la raréfaction de l’offre devient désormais un réel challenge pour les marques.

Trouver votre propre voie

Plutôt que de capitaliser sur les influenceurs que les autres marques s’arrachent, explorez de nouveaux territoires ! Adressez-vous à des influenceurs de niche, positionnés sur un segment où la concurrence est moins forte. Ces influenceurs, aussi nommés « Power-middle » car ils ont une communauté moins importante que les  stars du milieu, bénéficient d’une audience très qualitative autour de sujets spécialisés. D’après un rapport de The Real Time, ils génèreraient un taux d’engagement 16 fois supérieur à du simple paid media.

Le B2B a aussi ses influenceurs

Ce n’est pas parce que les médias relayent moins les opérations avec des influenceurs du B2B que cette logique ne concerne pas les milieux professionnels ! Sondez la présence online des journalistes, experts, analystes ou membres d’associations qui s’expriment sur votre domaine d’activité et sélectionnez ceux qui ont une audience significative et génèrent de l’engagement. Il existe d’ailleurs déjà des cartes d’influenceurs sur les experts de la transformation digitale, l’industrie 4.0, les PME, proposées par Microsoft et EDF Entreprises sur leurs comptes Twitter.

L’expérience proposée devra être différente. Ces influenceurs préfèrent être invités à des publications exclusives de résultats d’études ou à des rencontres avec des experts. Pour entrer en contact avec eux, pensez au 100/0 principle théorisé par Al Ritter. Soyez dans l’interaction et la valorisation, en reprenant leurs contenus pour amorcer une relation réciproque.

Transformer les fans de sa marque en influenceurs

Face à la saturation du marché des influenceurs, pourquoi ne pas aider les fans de votre marque à construire leur influence online ? Microsoft a par exemple proposé à  sa communauté de blogueurs partenaires des ateliers pour apprendre les bonnes pratiques du référencement et gagner en visibilité. La logique est inversée, il vous faut d’abord opérer une sélection parmi vos fans qui parlent spontanément de vous sur le web, pour travailler ensuite leur personal branding. 

L’arrivée de nouveaux entrants dans la sphère privilégiée des influenceurs permettra ainsi un rééquilibrage entre offre et demande, renforçant la qualité des relations influenceurs et des contenus créés avec eux, pour développer des relations plus saines et pérennes.

 

Tribune de Chloé Jaussaud, Responsable du pôle Etudes et veille chez Brainsonic

Autres articles proposés

Faites du Social Selling avec des prospects non connectés !

Article écrit par Brainsonic

Brainsonic

Faites du Social Selling avec des prospects non connectés !

Faites du Social Selling avec des prospects non connectés !

Le Social Selling est aujourd’hui l’un des piliers de la stratégie commerciale d’une entreprise. Mais ce n’est pas parce que vos prospects ne [...]

Pas de Social Selling sans Content Marketing

Article écrit par Brainsonic

Brainsonic

Pas de Social Selling sans Content Marketing

Pas de Social Selling sans Content Marketing

Des clients et prospects sur sollicités, injoignables, de plus en plus informés… La mise en place de stratégies Social Selling s’impose plus [...]

[Infographie] Le Social Selling chez Microsoft

Article écrit par Brainsonic

Brainsonic

[Infographie] Le Social Selling chez Microsoft

[Infographie] Le Social Selling chez Microsoft

Dans cette infographie, découvrez les enjeux, les points clés ainsi que les résultats de la mise en place du programme de Social Selling chez [...]