Recherche

La connaissance des réseaux sociaux ne se limite plus à Facebook, YouTube et Twitter

Publié par le | Mis à jour le
La connaissance des réseaux sociaux ne se limite plus à Facebook, YouTube et Twitter

Résultats de la 8ème vague de l' Observatoire des Réseaux Sociaux de l'Ifop. La connaissance des réseaux sociaux en France gagne l'ensemble de la population. Huit sites sont connus par plus de 70% des internautes.

  • Imprimer

L'Ifop révèle les résultats de la 8ème vague de son Observatoire des Réseaux Sociaux. La connaissance des réseaux sociaux en France se diffuse toujours et gagne l'ensemble de la population. Les géants américains Facebook (97%), Youtube (95%) et Twitter (94%) sont toujours les plus connus mais la culture des Français en matière de réseaux sociaux ne s'arrête pas là. Derrière les trois mastodontes américains, le classement se densifie et compte désormais cinq autres sites connus par plus de 70% des internautes Français (Skype, Google+, Dailymotion, Copains d'avant et Deezer).

Principaux enseignements de l'étude :

  • Facebook, YouTube et Twitter forment cette année encore le podium des réseaux sociaux les plus connus par les internautes Français.
  • A la faveur d'une progression de 8 points, Google+ s'empare de la 5ème place, derrière Skype et est désormais connu par 87% des internautes.
  • 86% des internautes sont membres d'au moins un réseau social, un internaute possède en moyenne 4,5 comptes.
  • 63% des internautes français sont désormais inscrits sur Facebook, chiffre en hausse depuis 2012 (+9 points). Créé en 2011, Google+ a déjà attiré 32% des internautes français sur son réseau.
  • Twitter progresse toujours et compte désormais 17% d'inscrits (+5 points).
  • 40% des internautes déclarent regretter l'époque où les réseaux sociaux n'existaient pas.

Une moindre exposition de soi

La moitié des internautes déclare consacrer moins de temps à certaines activités sur les réseaux sociaux. Le partage de sa vie privée et de ses opinions personnelles sur ces espaces apparaît une pratique de moins en moins courante. Ainsi, 44% des internautes inscrits déclarent passer moins de temps à discuter sur les espaces publics et publier des informations les concernant comme des photos, des vidéos, des humeurs. Ces réseaux semblent davantage être des espaces d'observation plus que de production et de diffusion : 67% des inscrits passeraient autant ou plus de temps à partager des informations qui les intéressent (articles, liens vers des photos ou des vidéos...) et 78% consacreraient autant ou plus de temps qu'avant à consulter les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, sans nécessairement y réagir. Le potentiel maximum semble atteint puisque seulement 5% des non-inscrits envisagent de les rejoindre.

Ce moindre engagement peut s'expliquer par différentes hypothèses. 60% justifient cette baisse d'activité par une crainte pour leurs données personnelles. La présence trop importante de la publicité sur ces sites est la deuxième cause invoquée (44%). La question de la valeur d'usage des réseaux sociaux mérite enfin d'être posée : pour 41% des inscrits, l'utilisation des réseaux sociaux ne justifie pas d'y passer autant de temps qu'avant et le besoin de "vraies" rencontres dans la "vraie" vie se fait sentir par 33% des internautes qui consacrent moins de temps à ces réseaux virtuels. Cependant, ce besoin de déconnexion ponctuelle ne s'inscrit pas dans un retour au monde "d'avant", jusqu'à la désinscription définitive. Si le souvenir d'une société sans réseaux sociaux suscite la nostalgie de 40% des internautes, seulement 6% des utilisateurs envisageraient de se désinscrire de la totalité des réseaux sociaux. 38% ressentent néanmoins le besoin de faire le tri entre les sites utiles et les autres en se désinscrivant de certains.

Méthodologie

L'Observatoire des réseaux sociaux est une enquête quantitative réalisée chaque année depuis l'automne 2007 par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon représentatif de la population internaute française en âge de voter (18 ans et plus). Pour cette nouvelle enquête, l'Ifop a interrogé 2 005 internautes du 21 au 28 novembre 2013. Cette année, 56 réseaux ou medias sociaux ont été étudiés, dont 4 sites nouvellement testés, à savoir : Skype, Vine, Pearltrees et Line.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de la personne interrogée, région et catégorie d'agglomération. L'échantillon constitué a fait l'objet d'un redressement sur la base des critères sociodémographiques usuels retenus en quotas et de la fréquence d'utilisation du web. Ce redressement a pu être réalisé à partir de données Ifop issues de son enquête annuelle de profiling de la population internaute française, réalisée par téléphone.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

5 campagnes créatives récompensées par Twitter

5 campagnes créatives récompensées par Twitter

5 campagnes créatives récompensées par Twitter

La première édition des Twitter Awards a récompensé les initiatives créatives les plus marquantes sur le réseau social, à l'international. Quelles [...]

Future of Social Media

Future of Social Media

Future of Social Media

Cette conférence réunira 350 décideurs (CMO, CDO, responsables de la transformation digitale et des réseaux sociaux) autour de 40 intervenants [...]

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Le réseau social Twitter a annoncé, fin septembre, de nouvelles fonctionnalités pour aider les marques à adresser leur relation client en ligne. [...]